| Accueil |

Mirecourt


France
 
Lorraine
 
Vosges
         
Tiercé en pal, d'azur, d'argent et de gueules, les insignes de la République d'or brochant sur le tout.
 
D'or à la bande de gueules chargée de trois alérions d'argent.
 
D'argent mantelé de sinople au trois sapins arrachés de l'un et de l'autre, au chef d'or chargé d'une cotice de gueules surchargée de trois alérions d'argent (qui est de Lorraine).
         
France moderne
 
Rgion Lorraine
 
Dpartement des Vosges
 

 

Héraldique

D'azur, à la bande d'or ; au canton senestre de gueules chargé d'un N majuscule d'argent surmonté d'une étoile rayonnante du même.


Armes de Mirecourt en noir et blanc

Commentaires

Napoléon 1er octroya ces armes à Mirecourt, le 02 Août 1811, à la demande expresse du conseil municipal dirigé par le Sieur Thirion, maire de la ville.

Le canton à senestre indique, dans le code héraldique du 1er Empire, une ville de troisième ordre. Les villes de premier ordre ou "les bonnes villes" portaient un chef de gueules chargé de trois abeilles d'or et les villes de deuxième ordre portaient le canton d'azur chargé d'un N surmonté de l'étoile à dextre.

Les ornements extérieurs étaient eux aussi réglementés et la ville de Mirecourt a conservé ceux réservés aux villes de troisième ordre, à savoir : une corbeille d'argent remplie de gerbes d'or pour cimier, à laquelle sont attachés deux festons servant de lambrequins, l'un à dextre d'olivier, l'autre à senestre de chêne de sinople, noués de bandelettes de gueules.

On remarquera que Mirecourt, à travers les vicissitudes politiques, conservera un blason impérial alors qu'elle possédait avant la Révolution un écu "de sinople, à la fasce d'or" :

Elle aurait pu charger cet écu du franc-quartier des villes de troisième ordre durant l'Empire et le supprimer à la Restauration ; c'est ce que fit sa voisine, Neufchâteau.

Capitale de la lutherie, elle est également célèbre pour ses dentelles.

Saint-Pierre Fourier, curé de Mattaincourt, y est né en 1564.

Comme Remiremont, Mirecourt fut sous-préfecture des Vosges jusqu'en 1926.

 

Union des Cercles Généalogiques Lorrains

Site de la ville