| Accueil |

GÉRARDMER


ARRONDISSEMENT : SAINT-DIÉ-DES-VOSGES
VOSGES
ANCIEN CANTON : GÉRARDMER
Gérardmer
Carte de Cassini
CANTON 2014 : GÉRARDMER
CODE INSEE : 88196
CODE POSTAL : 88400
INTERCOMMUNALITÉ
avant 2014
: Communauté de communes des
Lacs et des Hauts Rupts
INTERCOMMUNALITÉ
2014
: Communauté de communes des
Lacs et des Hauts Rupts
INTERCOMMUNALITÉ
2017
: Communauté de communes
des Hautes-Vosges

Pays :
France
France
Tiercé en pal, d'azur, d'argent et de gueules, les insignes de la République d'or brochant sur le tout.
Région :
Lorraine
Lorraine
D'or à la bande de gueules chargée de trois alérions d'argent.
Département :
Vosges
Vosges
D'argent mantelé de sinople au trois sapins arrachés de l'un et de l'autre, au chef d'or chargé d'une cotice de gueules surchargée de trois alérions d'argent (qui est de Lorraine).
Nouvelle Région :
Grand Est
Alsace Champagne-Ardennne Lorraine
Région Grand Est

Armes de Gérardmer
Croix de guerre 1939-1945 avec étoile de vermeil

De gueules , au cerf passant d'argent sur une terrasse du même.

Ce sont les armes que l'on peut voir sur la mairie de Gérardmer et sur les plaques des rues. Elles reproduisent un sceau utilisé en 1768 représentant un cerf. Ce sceau était ignoré lors des fêtes du centenaire du rattachement de la Lorraine à la France en 1866 et on attribua alors à Gérardmer, pour cette occasion, les armes suivantes : d'azur au cavalier vêtu d'argent, monté sur un cheval passant de même, sur une terrasse de sinople au-dessus d'un lac d'argent en pointe Autre blason. Ces armes rappelaient que Gérardmer fut créée par Gérard d'Alsace, duc de Lorraine, qui y venait souvent pour chasser. Elles ont été heureusement délaissées pour des armes plus anciennes et déjà utilisées par la communauté gérômoise au XVIIème siècle.

Détruite à 85 % en Novembre 1944, elle a été décorée de la Croix de Guerre 39-45 avec étoile de vermeil, le 10 Novembre 1948.

 

Union des Cercles Généalogiques Lorrains

Croix de guerre 1939-1945 avec étoile de vermeil
 

  Origine du nom :
    Jardin (meix en latin et non la mer comme Retournemer et Longemer) de Gérard (d'Alsace, duc de Lorraine).
Il faut donc prononcer gérarmé et non gérarmère.
  Chiffres clés :
    Population : 8 776 habitants (Gérômois)
    Altitudes : 584 - 1137 mètres
    Superficie : 5 478 hectares
  Site Web :
  Site officiel
  A voir :
  Le lac.
Les cascades.
  Généralités historiques :
 
Etymologiquement le "meix" (jardin) de Gérard. D'après la tradition, Charlemagne serait venu dans la région chasser en 805 et 806. Vers 1070, Gérard d'Alsace, premier duc de Lorraine, y fit construire une tour fortifiée. Erigé en paroisse en 1540. Ravagé par le passage des Suédois, la peste et la famine au XVIIème siècle.
Sinistré à 85 % en 1944.
  Particularités :
  Surnommée : la Perle des Vosges
Stations de skis de fond et alpin.
Le lac.
Fête de la jonquille en mars.
Cinq millions de sapins et 20 millions de m3 d'eau font de Gérardmer un agréable lieu de repos. Dans la forêt se trouvent de belles cascades et de curieuses formations rocheuses.
  Ecarts - Hameaux - Fermes :
     
Le Bas-du-Bas-Rupt
Bas-du-Beillard
Basse-Cheniquet
Belbriette
Le Blanc-Ruxel
La Brande
Cellé
La Chennezelle
Corsaire
Le Corsaire
Au Cresson
Derrière-le-Lac
Goutte-des-Tats
Goutte-du-Chat
Les Granges-Bas
Grosse-Pierre
La Haleuche
Les Hautes-Vannes
Les Hauts-Rupts
Le Kertoff
Naiemont
Noir-Rupt
Le Paye
Les Plombes
Les Poncés
La Poussière
Ramberchamp
Retournemer
Les Bas-Rupts
Les Basses-du-Beillard
Le Beillard
La Cercenée
Les Cuves
Les Fées
Les Gouttridos
La Haie-Griselle
Kichompré
Le Phény
La Rayée
Les Rellegouttes
La Balveurche
La Beuchotte
Le Biazot
Les Bloqués
La Broche-du-Lard
Les Broches
La Brochotte
Cerceneux-Mougeon
Fachepremont
Fontaine-Gillet
Fremont
La Grange-Mauselaine
Grouvelin
La Grosse-Grange
Grange-de-Cheny
La Goutte-Lagelot
Grange-Claudon
Giraud-Firance
Grange-Goutte
La Grange-Colin
Grange-Idoux
La Grangeotte
Les Hautes-Royes
Haut-Corsaire
Le Hantz
Le Haut-Poirot
Launard
Mizelle
Mérelle
Le Noir-Ruxel
Le Pré-Falte
Pré-Chaussotte
Pré-Georges
Le Pianot
Pente-Goutte
Peut-Pré
Pré-Jean-J'espère
Le Poli-le-Chêne
Le Roulier
Rond-Pré
Saint-Jacques
Les Vazinés
Vologne
Xégoutté
  Données généalogiques :
     
Les actes de baptême, mariage et sépulture commencent en 1607.
  Les noms de famille des descendances étudiées associés au lieu :
    Abel - Amet - André - Anthoine/Antoine - Aubry - Arnould
Babel - Balland - Baradel - Bastien - Bernard - Bertrand - Blaise - Bombarde - Bonne - Bontemps - Bresson
Caclin - Chevrier - Chipot - Claude - Claudel - Claudon - Clément - Coanus - Coinus - Colin - Costet - Coutret - Crouvezier - Cunat - Cuny
Daniel - David - Defranoux - Delon - Delong - Demange/Demenge - Demangeat/Demengeat - Demongeot - Deniot - Didier - Didierlaurent - Doridant - Dupont - Durand - Duchêne
Énard - Étienne
Ferry - Fleurance - Fleurence - Florance - François
Garnier - Gaspard - Gaudel - Gégout - Geollay/Joley - George - Georgel - Georgeon - Georges - Gérard - Gérome/Jérôme - Gley - Gounant - Grandmichel - Grebus - Grosdemange - Grossier - Grossire - Guerre - Guidat
Haxaire - Houot
Jacquel - Jacques - Jacquot - Jeancolas - Jeangeorges - Joanesse/Joannès/Joannesse - Joley
Laheurte - Lalevée/Delalevée - Lambert - Lasauce - Lasausse - Laurent - Le Vaxelaire/Vaxelaire - Lecomte - Lejal - Léonard - Leroy - L'Hôte - Liégay
Mangin - Mansuy - Marchal - Marion - Martin - Mathieu - Maurice - Mene - Michel - Morel - Mougel - Mougin
Nicolas - Noël
Parmentelat - Patris - Paxion - Perrin - Petitdemenge - Pierrat - Pierrel - Pierreville - Poirot
Raviard - Regazzoni - Remy - Renauld - Richard
Simon - Simonin - Stirn
Thierry - Thimont - Thiriet - Thomas - Tisserand/Tisserant - Toussaint
Valdenaire - Valence - Valentin - Vaxelaire/Le Vaxelaire - Villaume - Vincent - Vincent Viry - Viriot - Viry - Vital - Voirin
Walter
Xettes (des) - Xolin
Zimmermann
  Statistiques généalogiques : (chiffres connus)
    Nbre de naissances : 1 618
    Nbre de mariages : 525
    Nbre de divorces : -
    Nbre de décès : 574

Historique des rattachements paroissiaux et administratifs :
Rattachement paroissial :
Annexe de Corcieux, diocèse de Toul, doyenné d'Epinal
1777 : diocèse de Saint-Dié, doyenné de Bruyères
Rattachement administratif :
Lorraine
1751 : bailliage de Remiremont
1790 : district de Bruyères, chef-lieu de canton
an VIII : arrondissement de Saint-Dié, chef-lieu de canton