| Accueil |

Gérardmer


France
 
Lorraine
 
Vosges
         
Tiercé en pal, d'azur, d'argent et de gueules, les insignes de la République d'or brochant sur le tout.
 
D'or à la bande de gueules chargée de trois alérions d'argent.
 
D'argent mantelé de sinople au trois sapins arrachés de l'un et de l'autre, au chef d'or chargé d'une cotice de gueules surchargée de trois alérions d'argent (qui est de Lorraine).
         
France moderne
 
Rgion Lorraine
 
Dpartement des Vosges
 

Croix de Guerre 1939-1945
étoile de vermeil
10 novembre 1948

Héraldique

De gueules, au cerf passant d'argent sur une terrasse du même.


Armes de Gérardmer en noir et blanc

Commentaires

Ce sont les armes que l'on peut voir sur la mairie de Gérardmer et sur les plaques des rues. Elles reproduisent un sceau utilisé en 1768 représentant un cerf. Ce sceau était ignoré lors des fêtes du centenaire du rattachement de la Lorraine à la France en 1866 et on attribua alors à Gérardmer, pour cette occasion, les armes suivantes : "d'azur, au cavalier vêtu d'argent, monté sur un cheval passant du même, sur une terrasse de sinople au-dessus d'un lac d'argent en pointe".

Armes de Gérardmer en 1866

Constant Lapaix précise pour ces mêmes armes : "d'azur, au chevalier vêtu d'argent, monté sur un cheval du même, harnaché de gueules ; le chevalier tenant une oriflamme d'or chargée d'un alérion de gueules, le tout posé sur un tertre de sinople, au-dessus d'un lac d'argent coulant jusqu'en pointe" :

Armes de Gérardmer en 1866 selon Lapaix

Ces deux versions d'armes rappelaient que Gérardmer fut créée par Gérard d'Alsace, premier duc de Lorraine, qui y venait souvent pour chasser. Elles ont été heureusement délaissées pour des armes plus anciennes et déjà utilisées par la communauté gérômoise au XVIIème siècle.

Détruite à 85 % en Novembre 1944, elle a été décorée de la Croix de Guerre 39-45 avec étoile de vermeil, le 10 Novembre 1948.

 

Union des Cercles Généalogiques Lorrains

Site de la ville

Armorial de Constant Lapaix