| Accueil |

CHÂTILLON-SUR-SAÔNE


ARRONDISSEMENT : NEUFCHÂTEAU
VOSGES
ANCIEN CANTON : LAMARCHE
Châtillon-sur-Saône
Carte de Cassini
CANTON 2014 : DARNEY
CODE INSEE : 88096
CODE POSTAL : 88410
INTERCOMMUNALITÉ
avant 2014
: Communauté de communes du
Pays de la Saône Vosgienne
INTERCOMMUNALITÉ
2014
: Communauté de communes du
Pays de la Saône Vosgienne
INTERCOMMUNALITÉ
2017
: Communauté de communes
Les Vosges Côté Sud-Ouest

Pays :
France
France
Tiercé en pal, d'azur, d'argent et de gueules, les insignes de la République d'or brochant sur le tout.
Région :
Lorraine
Lorraine
D'or à la bande de gueules chargée de trois alérions d'argent.
Département :
Vosges
Vosges
D'argent mantelé de sinople au trois sapins arrachés de l'un et de l'autre, au chef d'or chargé d'une cotice de gueules surchargée de trois alérions d'argent (qui est de Lorraine).
Nouvelle Région :
Grand Est
Alsace Champagne-Ardennne Lorraine
Région Grand Est

Blason de Châtillon-sur-Saône

D'azur, à deux barbeaux adossés d'or et côtoyés de deux croix de Lorraine d'argent.

Il existait à Châtillon-sur-Saône un château fortifié, que le comte de Bar Henri III céda, en 1301, à Philippe le Bel, dont il était le prisonnier. En 1310, la ville revint au comte Edouard de Bar. Les armes du comté de Bar "d'azur semé de croisettes recroisetées au pied fiché d'or, à deux bars adossés du même brochants sur le tout" Armes du comté de Bar sont en partie reprises dans celles de Châtillon.

 

Union des Cercles Généalogiques Lorrains

   

  Origine du nom :
    Châteulon
  Chiffres clés :
    Population : 184 habitants (Châtillonnais)
    Altitudes : 229 - 398 mètres
    Superficie : 921 hectares
  Site Web :
  Site de la commune
  A voir :
  La Croix de carrefour (MH)
  Généralités historiques :
 
Anciennement qualifié de ville, Châtillon-sur-Saône était autrefois le chef-lieu d'une prévôté royale qui comprenait Châtillon, Blondefontaine et Melay, Grignoncourt et Vougécourt (Fouchécourt), mi-partie avec la Champagne. Cette prévôté fut supprimée en 1751.
Place fortifiée détruite entièrement par Charles le Téméraire en 1476, puis par les Suédois en 1635.
La ville resta pendant seize années sans habitants.
Chef-lieu de canton en 1790.
Patrie du peintre paysagiste Jean Monchablon dont on voit le monument non loin du calvaire construit route de Bourbonne.
  Particularités :
  -
  Ecarts - Hameaux - Fermes :
     
-
- -
  Données généalogiques :
     
Les actes de baptême, de mariage et de sépulture commencent en 1529. Les registres contiennent des actes concernant la commune de Grignoncourt. Grignoncourt
Les actes sont en latin jusqu'au mois de juillet 1687, où s'ajoutent les actes de mariage et de sépulture. Le latin revient pour la période 1700 - 1705.
Le 08 janvier 1727, Charles Defrain est assassiné dans la maison de Pierre Guiot par des étrangers qui s'en sont pris aussi à deux autres personnes des fermes générales des tabacs de Lorraine.
  Les noms de famille des descendances étudiées associés au lieu :
    Bizot
Courtillier
Émond
Garnier
Hennezel de Beaumont (de) - Henry - Humblot
Laurent
Martin
Perrin - Pusel
Rigolot
  Statistiques généalogiques : (chiffres connus)
    Nbre de naissances : 8
    Nbre de mariages : 4
    Nbre de divorces : -
    Nbre de décès : 10

Historique des rattachements paroissiaux et administratifs :
Rattachement paroissial :
Diocèse de Besançon, doyenné de Faverney
Rattachement administratif :
Barrois
1751 : bailliage de Lamarche
1790 : district de Lamarche, chef-lieu de Canton
an VIII : arrondissement de Neufchâteau, canton de Lamarche