| Accueil |

Châtillon-sur-Saône


France
 
Lorraine
 
Vosges
         
Tiercé en pal, d'azur, d'argent et de gueules, les insignes de la République d'or brochant sur le tout.
 
D'or à la bande de gueules chargée de trois alérions d'argent.
 
D'argent mantelé de sinople au trois sapins arrachés de l'un et de l'autre, au chef d'or chargé d'une cotice de gueules surchargée de trois alérions d'argent (qui est de Lorraine).
         
France moderne
 
Rgion Lorraine
 
Dpartement des Vosges
 

 

Héraldique

D'azur, à deux barbeaux adossés d'or et côtoyés de deux croix patriarcales d'argent.


Armes de Châtillon-sur-Saône en noir et blanc

Commentaires

Autrefois qualifiée de ville, elle fut le chef-lieu d'une prévôté royale et supprimée en 1751.

Il existait à Châtillon-sur-Saône un château fortifié, que le comte de Bar Henri III céda, en 1301, à Philippe le Bel, dont il était le prisonnier. En 1310, la ville revint au comte Edouard de Bar. Les armes du comté de Bar "d'azur semé de croisettes recroisetées au pied fiché d'or, à deux bars adossés du même brochants sur le tout" :

Armes du comté de Bar

sont en partie reprises dans celles de Châtillon.

La ville fut prise une première fois par les Bourguignons en 1476 puis détruite par les Français en 1635. La peste s'en mêla l'année suivante. Pour se faire raser ensuite par les Suédois. Elle resta des années sans habitants.

 

Union des Cercles Généalogiques Lorrains

Site de la commune