| Accueil |

SOULOSSE-SOUS-SAINT-ÉLOPHE


ARRONDISSEMENT : NEUFCHÂTEAU
VOSGES
ANCIEN CANTON : COUSSEY
Soulosse-sous-Saint-Élophe
Carte de Cassini
CANTON 2014 : NEUFCHÂTEAU
CODE INSEE : 88460
CODE POSTAL : 88630
INTERCOMMUNALITÉ
avant 2014
: Communauté de communes
du Pays de Jeanne
INTERCOMMUNALITÉ
2014
: Communauté de communes
du Bassin de Neufchâteau
INTERCOMMUNALITÉ
2017
: Communauté de communes
de l'Ouest Vosgien

Pays :
France
France
Tiercé en pal, d'azur, d'argent et de gueules, les insignes de la République d'or brochant sur le tout.
Région :
Lorraine
Lorraine
D'or à la bande de gueules chargée de trois alérions d'argent.
Département :
Vosges
Vosges
D'argent mantelé de sinople au trois sapins arrachés de l'un et de l'autre, au chef d'or chargé d'une cotice de gueules surchargée de trois alérions d'argent (qui est de Lorraine).
Nouvelle Région :
Grand Est
Alsace Champagne-Ardennne Lorraine
Région Grand Est

Armes inconnues

Armes inconnues.

 

   

  Origine du nom :
   
Solimariaca, , importante station de la voie romaine Langres-Toul-Trèves, une des principales cités leuques.
Solecensis pagus - Solotium
Sanctus Eliphius - Saint-Alophe.
  Chiffres clés :
    Population : 581 habitants (Soliciens)
    Altitudes : 272 - 445 mètres
    Superficie : 1 932 hectares
  Site Web :
  -
  A voir :
  Eglise Saint-Élophe XVème : portail à tympan subdivisé sur trumeau XVIème, tour-beffroi XIIIème ; gisant de saint &Élophe fin XVIème, statues en pierre XIVème / XVème, 2 Vierge à l'Enfant XIIIème et XVIème, Nativité, saint Elophe, Christ en bois XVIIème, stèle funéraire gallo-romaine.
Grotte de Saint-Élophe : tympan XIème.
Chapelle avec siège de saint Élophe, au cimetière.
Chapelle Saint-Épéotte ou Épaïotte XVIème restaurée XIXème, sur le lieu présumé du martyre de saint Elophe, évoqué par un retable 1614.
  Généralités historiques :
 
Saint-Élophe devait correspondre à l'antique Solimariaca dont le nom se retrouve sur quelques inscriptions monumentales retrouvées, ainsi que sur l' Itinéraire d'Antonin.
Selon les traditions, Saint-Elophe fut martyrisé le 16 octobre 362 sur le bord de la rivière Vair, au dessous de Soulosse.
Edifié sans doute sous la poussée des invasions barbares, un castrum a pu être localisé dans la vallée, sur le site de Soulosse.
Au XIIème siècle, les évêques de Toul firent élever, à l'endroit où saint Elophe avait souffert le martyre une vaste église. Elle fut en partie détruite vers 1471. A cette époque, les Lorrains indignés des dévastations que les troupes de Charles le Téméraire avaient commises dans leur pays, marchèrent contre elles sous la conduite du sieur de Fénétrange, maréchal de Lorraine, et, après les avoir battues et repoussées jusque dans l'évêché de Toul, brûlèrent les villages, arrachèrent les vignes et coupèrent même les arbres du domaine de l'évêché de Toul, pour se venger de ce qu'ils avaient ouvert ses places à leurs ennemis.
La seigneurie de Saint-Elophe appartenait aux sieurs de Bassompierre et de Mauléon de la Bastide. Elle fut érigé en comté, par arrêt du conseil d'Etat du 10 juin 1757 et lettres patentes de Stanislas, du 21 juillet suivant, en faveur d'Antoine, comte de Gondrecourt.
Au XVIIème siècle, la seigneurie de Soulosse appartenait au sieur du Pasquier, baron de Dommartin.
La commune est née le 1er  juillet 1964 de la fusion de Soulosse, Saint-Élophe, Brancourt et Fruze.
Le 11 février 2007, les hameaux de Brancourt et de Saint-Élophe sont touchés par une mini-tornade, faisant quelques blessés et d'importants dégâts matériels. La stupeur des habitants, non habitués à ce genre de phénomène, va de pair avec son extrême brièveté : elle n'a duré que moins de 30 secondes.
  Particularités :
  -
  Ecarts - Hameaux - Fermes :
     
-
  Données généalogiques :
     
Les actes de baptême, de mariage et de sépulture sont joints à ceux de Saint-Élophe et de Brancourt et commencent en 1643.
  Les noms de famille des descendances étudiées associés au lieu :
    Bailly - Beauseigneur
Deloy
Milet
Vogt
  Statistiques généalogiques : (chiffres connus)
    Nbre de naissances :   1
    Nbre de mariages :   4
    Nbre de divorces :   -
    Nbre de décès :   1

Historique des rattachements paroissiaux et administratifs :
Rattachement paroissial :
Avant 1793 : voir Saint-Élophe
Mariages ans VII et VIII : voir Coussey
Rattachement administratif :
1790 : district de Neufchâteau, canton de Coussey
an VIII : arrondissement de Neufchâteau, canton de Coussey
arrêté préfectoral du 25 juin 1964 : réunion à Saint-Élophe sous le nom de Soulosse-sous-Saint-Élophe