| Accueil |

PLOMBIÈRES-LES-BAINS


ARRONDISSEMENT : ÉPINAL
VOSGES
ANCIEN CANTON : PLOMBIÈRES-LES-BAINS
Plombières-les-Bains
Carte de Cassini
CANTON 2014 : LE VAL-D'AJOL
CODE INSEE : 88351
CODE POSTAL : 88370
INTERCOMMUNALITÉ
avant 2014
: Communauté de communes des
Vosges Méridionales
INTERCOMMUNALITÉ
2014
: Communauté de communes des
Vosges Méridionales
INTERCOMMUNALITÉ
2017
: Communauté de communes de
la Porte des Hautes-Vosges

Pays :
France
France
Tiercé en pal, d'azur, d'argent et de gueules, les insignes de la République d'or brochant sur le tout.
Région :
Lorraine
Lorraine
D'or à la bande de gueules chargée de trois alérions d'argent.
Département :
Vosges
Vosges
D'argent mantelé de sinople au trois sapins arrachés de l'un et de l'autre, au chef d'or chargé d'une cotice de gueules surchargée de trois alérions d'argent (qui est de Lorraine).
Nouvelle Région :
Grand Est
Alsace Champagne-Ardennne Lorraine
Région Grand Est

Blason de Plombières-les-Bains

D'or, à la bande de gueules chargée de trois alérions d'argent ; au lambel du même brochant sur le tout.

Voir le Blason de Plombières-lesBains

 

   

  Origine du nom :
   
Plomen Birvi, celte
Commune résultant de la fusion de Granges-de-Plombières, Plombières-les-Bains et Ruaux.
  Chiffres clés :
    Population : 1 941 habitants (Plombinois)
    Altitudes : 335 - 576 mètres
    Superficie : 2 720 hectares
  Site Web :
  Site de la mairie
  A voir :
  L'hôtel Métropole.
Musée municipal : maison et souvenirs du peintre Louis Français.
  Généralités historiques :
 
Les Romains ont découvert les sources de Plombières il y a plus de 2000 ans et ont fondé le premier établissement thermal de la station. Détruite lors des invasions barbares, Plombières va renaître à partir du Moyen-Age. Au fil des siècles, d'illustres curistes vont s'y succéder : Montaigne, Voltaire, le Duc de Guise, les Ducs de Lorraine, Beaumarchais (la première de son célèbre "Mariage de Figaro" eut lieu à Plombières), Joséphine de Beauharnais, Napoléon III, Berlioz, Lamartine ou encore Alfred de Musset.
En 1292, le duc Ferry III fit construire, sur le penchant de la montagne qui est au midi de Plombières, une maison forte destinée à protéger les baigneurs, et il la donna à son fils, qui prit le nom de Ferry de Plumières.
Plombières fut entièrement consumé par un incendie en 1498. La seigneurie appartenait au duc de Lorraine et au chapitre des chanoinesses de Remiremont.
  Particularités :
 
La ville possède 27 sources chaudes faiblement minéralisées mais riches en oligo-éléments, les eaux de Plombières jaillissent à des températures comprises entre 57 et 84 degrés : idéales pour se relaxer, elles sont aussi indiquées dans le traitement des affections digestives et rhumatismales.
  Ecarts - Hameaux - Fermes :
     
-
  Données généalogiques :
     
Les actes de baptême, de mariage et de sépultures commencent en 1608.
  Les noms de famille des descendances étudiées associés au lieu :
    Defer
Joly
Toussaint
  Statistiques généalogiques : (chiffres connus)
    Nbre de naissances :   1
    Nbre de mariages :   -
    Nbre de divorces :   -
    Nbre de décès :   1

Historique des rattachements paroissiaux et administratifs :
Rattachement paroissial :
Paroisse dont dépendait Les Granges-de-Plombières
Diocèse de Toul, doyenné de Remiremont
1777 : diocèse de Saint-Dié, doyenné de Remiremont
Rattachement administratif :
Lorraine
1751 : bailliage de Remiremont
1790 : district de Remiremont, chef-lieu de canton
an VIII : arrondissement de Remiremont, chef-lieu de canton
décret du 28 juillet 1895 : Plombières prend le nom de Plombières-les-Bains