| Accueil |

ÉTIVAL-CLAIREFONTAINE


ARRONDISSEMENT : SAINT-DIÉ-DES-VOSGES
VOSGES
ANCIEN CANTON : RAON-L'ÉTAPE
Étival-Clairefontaine
Carte de Cassini
CANTON 2014 : RAON-L'ÉTAPE
CODE INSEE : 88165
CODE POSTAL : 88480
INTERCOMMUNALITÉ
avant 2014
: Communauté de communes du
Ban d'Étival
INTERCOMMUNALITÉ
2014
: Communauté de communes du
Pays des Abbayes
INTERCOMMUNALITÉ
2017
: Communauté d'Agglomérations de
Saint-Dié-des-Vosges

Pays :
France
France
Tiercé en pal, d'azur, d'argent et de gueules, les insignes de la République d'or brochant sur le tout.
Région :
Lorraine
Lorraine
D'or à la bande de gueules chargée de trois alérions d'argent.
Département :
Vosges
Vosges
D'argent mantelé de sinople au trois sapins arrachés de l'un et de l'autre, au chef d'or chargé d'une cotice de gueules surchargée de trois alérions d'argent (qui est de Lorraine).
Nouvelle Région :
Grand Est
Alsace Champagne-Ardennne Lorraine
Région Grand Est

Armes de Étival-Clairefontaine

Parti : au 1er d'azur, au chef d'argent chargé de deux merlettes de sable ; au 2nd de gueules semé de billettes d'argent, au dextrochère de carnation vêtu d'argent mouvant de senestre et tenant une crosse d'or mise en pal mouvante de la pointe, brochant sur le tout.

La commune utilise les armes de Charles-Louis Hugo abbé d'Etival en 1722, et évêque de Ptolemaïde en 1728. Ce savant prémontré publia de nombreux écrits sur la théologie, l'archéologie et l'histoire. Il augmenta considérablement la bibliothèque de son abbaye qui put rivaliser avec Moyenmoutier et Senones.

Comme c'est l'usage pour les abbés et évêques, les armes sont parti des armes de la famille Hugo (les merlettes), et des armes de l'abbaye d'Etival (le dextrochère et la crosse).

 

Union des Cercles Généalogiques Lorrains

   

  Origine du nom :
    Stativa castra, selon Gravier
Stivagium, selon Ruyr
  Chiffres clés :
    Population : 2 405 habitants (Stivaliens)
    Altitudes : 285 - 591 mètres
    Superficie : 2 712 hectares
  Site Web :
  Site de la commune
  A voir :
 
Roche de la Pierre d'Appel (492 m) à l'extrémité de la côte de Repy qui abrita un camp celtique.
Roche des Corbeaux (670 m).
Chaudron des Fées (520 m).
Pierre du Banc (480 m).
Etangs.
Fontaine Sainte-Richarde.
Célèbre abbaye fondée par l'évêque de Toul, saint Leudin, au VIIème siècle .
  Généralités historiques :
 
Le monastère d'Étival (Stivagium) est fondé au VIIème siècle pour les hommes par Bodon (ou saint Leudin), futur évêque de Toul. Il fonde Bonmoutier pour les femmes vers 650. Au IXème siècle, Charles le Gros donne l'abbaye à l' impératrice Richarde . Au Xème siècle, l'abbaye est dévastée par les Huns. Sainte Odile aurait été baptisée à Étival. En 1146, les Prémontrés adoptent le monastère. En 1309, Thiébaut II, duc de Lorraine, accorde les droits de haute, moyenne et basse justice dans tout le ban. L'abbé d'Étival est fait évêque in partibus, ce qui lui donne des droits quasi épiscopaux dans son territoire et quelques paroisses de sa dépendance.
L'histoire de la commune est aussi liée à celle de l'industrie papetière. Dès 1512, un moine prémontré créa une première papellerie. En 1858, Jean-Baptiste Bichelberger fonde les Papeteries de Clairefontaine qui se caractériseront au XXème siècle par leur couverture pelliculée.
  Particularités :
  -
  Ecarts - Hameaux - Fermes :
     
-
  Données généalogiques :
     
Les actes de baptême, de mariage et de sépultures commencent en 1627.
  Les noms de famille des descendances étudiées associés au lieu :
    Tisserant
  Statistiques généalogiques : (chiffres connus)
    Nbre de naissances :   1
    Nbre de mariages :   -
    Nbre de divorces :   -
    Nbre de décès :   -

Historique des rattachements paroissiaux et administratifs :
Rattachement paroissial :
Paroisse exempte de la juridiction épiscopale et relevant exclusivement de l'abbaye d'Étival
Mariages ans VII et VIII : voir Nompatelize
Rattachement administratif :
Lorraine
1751 : bailliage de Saint-Dié
1790 : district de Saint-Dié, canton de Nompatelize
an VIII : arrondissement de Saint-Dié, canton de Raon-l'Etape
décret du 22 novembre 1923 : la commune d'Étival prend le nom d'Etival-Clairefontaine