| Accueil |

AMIENS


ARRONDISSEMENT : AMIENS
SOMME
CANTON : AMIENS-1
AMIENS-2
AMIENS-3
AMIENS-4
AMIENS-5
AMIENS-6
AMIENS-7
Amiens
Carte de Cassini
CODE INSEE : 80021
CODE POSTAL : 80000 - 80080 - 80090
INTERCOMMUNALITÉ : Communauté d'Agglomération
Amiens Métropole

Pays :
France
France
Tiercé en pal, d'azur, d'argent et de gueules, les insignes de la République d'or brochant sur le tout.
Région :
Picardie
Picardie
Ecartelé aux 1er et 4ème d'azur, à trois fleurs de lys d'or ordonnées 2 - 1 ; aux 2ème et 3ème d'argent à trois lionceaux de gueules ordonnés 2 - 1.
Département :
Somme
Somme
Ecartelé aux 1er et 4ème d'azur, aux trois fleurs de lys d'or ordonneés 2 - 1 ; aux 2ème et 3ème de gueules, à trois lionceaux d'or ordonnés 2 - 1 ; à la divise ondée d'argent brochant en fasce sur la partition.
Nouvelle Région :
Hauts-de-France Région Hauts-de-France

Armes de Amiens

Légion d'honneur (1948)
Croix de guerre 1914-1918 avec palme de bronze - 24 août 1919
Croix de guerre 1939-1945 avec palme de bronze

Devise : LILIIS TENACI VIMINE JUNGOR
Je suis liée au lys par un puissant osier.

De gueules au lierre d'argent ; au chef cousu d'azur semé de fleurs de lys d'or.

Le roi Philippe Auguste réunit la ville à la couronne de France en 1182, ce qui justifie le chef semé de fleurs de lys
Avant le XVIIème siècle, le champ de gueules était diapré d'argent. Puis il se transforma en osier avant d'être remplacé par le lierre.

Légion d'honneur 1948  Croix de guerre 1914-1918  Croix de guerre 1939-1945

Citation de la Légion d'honneur :
"Amiens, capitale de la Picardie, chef-lieu du département de la Somme, s’est montré pendant la guerre 1939-1945, digne de son glorieux passé, ne cessant de donner l’exemple d’un courage magnifique et de la plus entière confiance dans les destinées de la France et de la République. Après avoir subi en mai 1940 de violents bombardements qui firent de nombreuses victimes et anéantirent près du tiers de ses habitations, la ville d’Amiens est demeurée dans la Résistance à la pointe du combat contre l’envahisseur. Mutilée de nouveau par les violents bombardements alliés supportés avec vaillance par ses habitants, elle fut libérée le 31 août 1944, après des exploits de ces combattants volontaires qui, notamment, sauvèrent de la destruction projetée le pont principal permettant aux Alliés de poursuivre avec rapidité leur marche victorieuse sur Arras, Lille et Anvers. Cette nomination comporte l’attribution de la croix de Guerre avec palme."

Citation de la Croix de guerre 1914-1918 :
"A supporté durant quatre ans, avec un courage et une dignité sans défaillance, le bombardement et la menace de l'ennemi. Par sa fermeté devant le péril, par la bonne attitude de sa population, alors même que les vicissitudes de la lutte avaient ramené la bataille jusque dans ses faubourgs, a bien mérité de la patrie."


  Origine du nom :
   
Anciennement "Samarobriva" (pont sur la Somme), capitale des Ambiani, tribu de la Gaule Belgique.
  Chiffres clés :
    Population : 132 479 habitants en 2014 (Amiénois)
    Altitudes : 14 - 106 mètres
    Superficie : 4946 hectares
  Site Web :
  Site officiel
  A voir :
  Il y a 53 monuments protégés au titre des monuments historiques
La cathédrale Notre-Dame d'Amiens illuminée en été.
Le Beffroi
Le cirque Jules-Verne
La tour Perret
Les Hortillonages
Le Musée de Picardie
Le musée de l'Hôtel de Berny
  Généralités historiques :
 
Evangélisé au début du IVème siècle par saint Firmin, premier évêque d'Amiens. En 338/339, saint Martin, officier de la garnison romaine, partagea son manteau avec un pauvre, aux portes de la ville.
Au VIème siècle, à l'époque des rois mérovingiens, Amiens fut compris dans le royaume de Soissons, puis incorporé à la Neustrie.
Le comté d'Amiens a été en possession des comtes de Vermandois, des comtes de Pontoise, des sires de Boves, puis à nouveau des comtes de Vermandois.
En 1182, Philippe Auguste envahit l'Amiénois et le réunit à la Couronne. En 1185 , il confirma la charte de commune accordée en 1113 par Louis VII le Gros.
Après les ravages normands du IXème siècle, la ville était redevenue une cité florissante grâce à la fabrication de draps et à la préparation de la guède (plante tinctoriale). La guerre de Cent ans vint alors freiner cet essor. Amiens fut tour à tour possession française et bourguignonne avant la réunion définitive à la France par Louis XI.
Au cours des guerres de Religion, Amiens embrassa le parti de la Ligue et ne se soumit à Henri IV qu'en 1594. En 1597 la ville fut prise par les Espagnols et ne fut délivrée par Henri IV qu'après un siège de six mois ; le roi supprima la commune, accusée d'avoir mal défendu la ville contre les Espagnols.
Le 27 mars 1802 fut signée la paix d'Amiens qui marquait la réconciliation provisoire de la France et de l'Angleterre.
En 1870 , après le combat de Villers-Bretonneux, Amiens fut occupé par les Prussiens.
La ville a subi des dommages sérieux pendant la guerre de 1914/18 ; en 1940 , le tiers de la ville fut complètement détruit : il y eut 40000 sans-abris sur une population totale de 100000 habitants.

Patrie de Pierre l'Ermite, de Vincent Voiture, de Choderlos de Laclos, de l'astronome Delambre, du physicien Branly. Jules Verne s'y est fixé en 1871, il fut conseiller municipal.
  Particularités :
 
La cathédrale Notre-Dame est classée au Patrimoine mondial de l'UNESCO, dans le cadre des Chemins de Compostelle.
  Ecarts - Hameaux - Fermes :
     
-
  Données généalogiques :
     
-
  Les noms de famille des descendances étudiées associés au lieu :
    Caix de Rembures (de)
  Statistiques généalogiques : (chiffres connus)
    Nbre de naissances :   1
    Nbre de mariages :   -
    Nbre de décès :   -