| Accueil |

VERDUN


     
MEUSE
ARRONDISSEMENT : VERDUN
Verdun
Carte de Cassini
CANTON 2014 : VERDUN-1
VERDUN-2
CODE INSEE : 55545
CODE POSTAL : 55100
INTERCOMMUNALITÉ : Communauté d'Agglomération
du Grand Verdun
     

Pays :
France
France
Tiercé en pal, d'azur, d'argent et de gueules, les insignes de la République d'or brochant sur le tout.
Région :
Lorraine
Lorraine
D'or, à la bande de gueules chargée de trois alérions d'argent.
Département :
Meuse
Vosges
D'azur, semé de croisettes recroisetées au pied fiché d'or, aux deux bars adossés de même brochant sur-le-tout.
Nouvelle Région :
Grand Est
Alsace Champagne-Ardennne Lorraine
Région Grand Est

Armes de Verdun
Légion d'honneur (29 août 1916)
Croix de guerre 1914-1918
Croix de guerre 1939-1945
Médaille d'or de la bravoure militaire de Serbie
Médaille d'or Obilitch du Monténégro
Médaille de la valeur militaire d'Italie
Military Cross de Grande Bretagne
Croix Léopold Ier de Belgique
Croix de Saint Georges de Russie
Ordre de la tour et de l'épée du Portugal
Sabre d'honneur du Japon
etc.

D'azur à la cathédrale de quatre flèches derrière laquelle s'élève un beffroi, entourée de murailles, le tout d'or maçonné de sable.

Ce blason est issu d'un sceau datant de 1396. Le conseil municipal l'a adopté le 1er août 1898.
Lorsque Verdun, ville libre, dépendait directement du Saint Empire elle portait d'or à l'aigle de sable à deux têtes, couronnée, becquée et membrée de gueules. C'était l'emblème des villes impériales. Elle devint française au Traité de Westphalie de 1648 et dut abandonner son blason impérial. D'Hozier au nom de Louis XIV lui imposa, comme à toutes les villes importantes de Lorraine, un blason : d'azur à une fleur de lys d'or sommée d'une couronne royale du même. Armes de Verdun selon d'Hozier Contrairement aux autres villes lorraines elle adopta ce blason qu'elle utilisa pendant deux siècles, puisqu'elle n'avait plus d'armoiries.

 

Union des Cercles Généalogiques Lorrains

Légion d'honneur Croix de Guerre 1914-1918 Croix de Guerre 1939-1945
 

  Origine du nom :
    Verodunum, puissante forteresse.
Verdun-sur-Meuse jusqu'en 1970.
  Chiffres clés :
    Population : 18 393 habitants en 2014 (Verdunois)
    Altitudes : 194 - 330 mètres
    Superficie : 3102 hectares
  Site Web :
  Site officiel de la ville
  A voir :
  La cathédrale Notre-Dame
  Généralités historiques :
 
Evangélisée au IVème siècle par saint Saintin, siège d'un évêché et d'un comté, Verdun fut une des principales cités de l'Austrasie.
Le fameux traité de Verdun, par lequel les trois fils de Louis le Pieux se partagèrent l'empire de Charlemagne, y fut signé en 843.
Après avoir connu alternativement les suzerainetés française et germanique, la ville fut rattachée à l'Empire au Xème siècle.
L'évêque, après des conflits incessants avec le pouvoir séculier du comte, demeura seul maître du comté à partir du XIème siècle ; en 1274, il dut concéder une charte de franchises.
A partir du XIVème siècle, se développa dans le diocèse la pénétration française ; et en 1552, Henri II s'empara de Verdun, de Metz et de Toul, les Trois Evêchés dont le traité de Wesphalie, en 1648, consacra le rattachement définitif à la France.
Chef-lieu de bailliage en 1634.
Sa position stratégique valut à Verdun de subir de nombreux sièges. En 1792, son défenseur, le lieutenant-colonel Beaurepaire préféra le suicide au déshonneur. En 1870, la ville tomba après deux mois et demi de siège. De 1874 à 1880 on construisit une série de forts sur les hauteurs voisines pour protéger le front nord-est.
Verdun était en 1914 devenu un énorme camp retranché qui fut l'enjeu de la plus importante bataille de la guerre : de février à décembre 1916, la place repoussa les attaques allemandes qui firent 400 000 morts parmi les soldats français. Gravement endommagée après la guerre, Verdun dut être reconstruite : cette reconstruction, animée par le député-maire Victor Schleiter, dura dix ans.

Patrie : Nicolas de Verdun, maître-émailleur du XIIème ; du général François Chevert (1693-1769) ; de l'académicien Nicolas Beauzée (1717-1789) ; du général Hallot (1729-1799) ; de Désandrouins (1729-1792), héros de l'indépendance des Etats-Unis ; de Pache (1746-1823), ministre de la Guerre en 1792 et maire de Paris ; du conventionnel Pons (1749-1844) ; du général Grimoard (1753-1815) ; du général Rouyer (1756-1818), baron d'Empire ; du général Bellavène (1770-1826), baron d'Empire ; du général comte d'Anthouard (1773-1852) ; des trois frères Buvignier (Armand 1808-1880, Charles 1823-1902, Isidore 1812-1862), historiens et hommes politiques ; de l'abbé Clouët (1807-1871), historien ; de Thouvenel (1813-1866), ministre des Affaires étrangères de Napoléon III.
  Particularités :
  -
  Ecarts - Hameaux - Fermes :
     
-
  Données généalogiques :
     
-
  Les noms de famille des descendances étudiées associés au lieu :
    Ledy
Mich
Toussaint
  Statistiques généalogiques : (chiffres connus)
    Nbre de naissances :   1
    Nbre de mariages :   -
    Nbre de décès :   2