| Accueil |

LAXOU


     
MEURTHE-ET-MOSELLE
ARRONDISSEMENT : NANCY
Département de Meurthe-et-Moselle
Carte de Cassini
CANTON 2014 : LAXOU
CODE INSEE : 54304
CODE POSTAL : 54520
INTERCOMMUNALITÉ : Communauté Urbaine
du Grand Nancy
     

Pays :
France
France
Tiercé en pal, d'azur, d'argent et de gueules, les insignes de la République d'or brochant sur le tout.
Ancienne région :
Lorraine
Lorraine
D'or, à la bande de gueules chargée de trois alérions d'argent.
Département :
Meurthe-et-Moselle
Meurthe-et-Moselle
D'or, à la bande de gueules chargée de trois alérions d'argent et côtoyée de deux cotices ondées d'azur.
Nouvelle Région :
Grand Est
Alsace Champagne-Ardennne Lorraine
Région Grand Est

Armes de Laxou

Parti au 1er de gueules, au pic de carrier d'argent emmanché d'or en chef et mis en barre et à une grappe de raisin feuillée d'or en pointe ; au 2nd d'or, au dauphin d'azur mis en pal jaillissant d'argent.

Les trois activités principales qui firent la prospérité de la cité : la feuille de vigne, le pic des carriers et l'eau des sources (lavoirs, blanchisseries).

 

 

 

  Origine du nom :
    Larzuls
  Chiffres clés :
    Population : 14 481 habitants en 2014 (Laxoviens)
    Altitudes : 220 - 350 mètres
    Superficie : 1594 hectares
  Site Web :
  Ville de Laxou
  A voir :
  Forêt domaniale de Haye
  Généralités historiques :
 
Village de verdure et de cultures, la seigneurie de Laxou appartient d'abord aux Ducs de Lorraine qui, à partir de la fin du XIVème siècle, l'alièneront progressivement. C'est surtout pour ses vignobles que Laxou est réputée dès le XVIème siècle, époque où elle devient un lieu de passage important sur l'axe Nancy-Toul.
La fin du XVIè n'est pas clémente pour les Laxoviens : victimes des exactions des gens de guerre qui envahissent le village, ils voient également déferler les épidémies de peste. Alors que la maladie ravage la région, Jean Serre de Tonnoy fait édifier en 1586 la Croix Saint-Claude que l'on peut encore admirer aujourd'hui, dominant la ville, dressée sur un autel réalisé par la Commune en 1874. La peste est également à l'origine de la création en 1597 de l'hôpital des Pestiférés de Maréville, qui deviendra en 1716 une manufacture, de 1749 à la Révolution une "maison de force" puis un noviciat tenu par les Frères Chrétiens.
C'est en 1838 qu'est fondé l'hôpital départemental des Aliénés auquel succédera l'actuel centre psychothérapique.
Au XVIIème siècle, un personnage au destin hors du commun traverse l'histoire de Laxou, Melchior de la Vallée, fils de riches bourgeois, chanoine de la Collégiale Saint-Georges de Nancy. Protégé par Henri II, Duc de Lorraine, il s'enrichit rapidement et devient un important propriétaire foncier. Il tombera en défaveur après la mort de son protecteur en 1624. Accusé de sorcellerie, il sera brûlé vif en 1631 à l'issue de son procès. C'est sur une de ses anciennes propriétés que s'installera, par la suite, la Confrérie qui établit la Chartreuse de Sainte-Anne devenue longtemps après hôpital puis, au lendemain de la dernière guerre, centre d'apprentissage et aujourd'hui lycée technique.
Au début du XVIIIème siècle, Laxou, victime des guerres mais aussi de la peste qui pousse les survivants à se réfugier à Nancy, ne compte plus que quatre-vingt habitants. Le village subira modérément les secousses de la Révolution, mais rédigera, comme la plupart des communes, son Cahier de Doléances et plantera en 1791 son Arbre de la Liberté qui ombrage encore aujourd'hui la place du même nom.
Le XIXème siècle donne une impulsion décisive à l'extension de Laxou : de moins de mille habitants en 1820, on passe à plus de deux mille en 1914, pour arriver progressivement à la population actuelle qui avoisine les seize mille.
  Particularités :
  -
  Ecarts - Hameaux - Fermes :
     
-
  Données généalogiques :
     
-
  Les noms de famille des descendances étudiées associés au lieu :
    Arnould
Bisval
Fassel
Hans
Pierrel
Toussaint
  Statistiques généalogiques : (chiffres connus)
    Nbre de naissances :   2
    Nbre de mariages :   1
    Nbre de décès :   4