| Accueil |

TOURS


     
INDRE-ET-LOIRE
ARRONDISSEMENT : TOURS

Carte de Cassini
CANTON 2014 : TOURS-1
TOURS-2
TOURS-3
TOURS-4
CODE INSEE : 37261
CODE POSTAL : 37000 - 37100 - 37200
INTERCOMMUNALITÉ : Tours Métropole Val de Loire
     

Pays :
France
France
Tiercé en pal, d'azur, d'argent et de gueules, les insignes de la République d'or brochant sur le tout.
Région :
Centre
Centre
D'azur, à trois fleurs de lys d'or brisé d'un lambel d'argent et à la bordure componée d'argent et de gueules.
Département :
Indre-et-Loire
Indre-et-Loire
D'azur semé de fleurs de lys d'or ; à la bordure componée d'argent et de gueules.
Nouvelle Région :
Centre-Val de Loire Région Centre-Val de Loire

Armes de Tours

Croix de Guerre 1939-1945 - 14 août 1948

Devise : SUSTENTANT LILIA TURRES
Les tours soutiennent les lys.

De sable aux trois tours crénelées d'argent, couvertes et girouettées de gueules, ouvertes et maçonnées du champ ; au chef cousu d'azur chargé de trois fleurs de lys d'or.

C'est au XIVème siècle que les échevins de la ville établirent les armoiries de Tours. Le chef de France lui fut accordé plus tard en tant que "bonne ville", l'une des trente six communes qui avaient le privilège d'être représentées par leurs maires au sacre des rois de France.

Gaso, la banque du blason

Sous le 1er Empire, Tours, déclarée "bonne ville", portait "d'or, à trois tours crénelées de sable ; au chef de gueules chargé de trois abeilles d'or (qui est des bonnes villes de l'Empire). Armes de Tous sous le 1er Empire

Croix de Guerre 1939-1945
 

  Origine du nom :
    Ancienne capitale des Turons, petite tribu gauloise.
  Chiffres clés :
    Population : 136 125 habitants en 2014 (Tourangeaux/elles)
    Altitudes : 44 - 109 mètres
    Superficie : 3467 hectares
  Site Web :
  Site officiel de la ville.
  A voir :
  La liste est longue.
  Généralités historiques :
 
La cité nouvelle prit d'abord le nom de "Caesarodunum", et fut l'une des villes importantes de la Gaule romanisée.
L'historien saint Grégoire de Tours y fut évêque.
A la fin VIIIème siècle, sous la conduite de l'abbé de Saint-Martin, Alcuin, appelé par Charlemagne, Tours devint un grand foyer culturel et artistique.
Lors de la rivalité des comtes de Blois et d'Anjou, la ville de Tours fut prise par Foulques Nerra, comte d'Anjou, puis entra dans les domaines des Plantagenêts, avant d'être conquise par Philippe Auguste en 1202 et rattachée définitivement au domaine royal en 1259.
La Réforme trouva à Tours un terrain d'élection, mais les huguenots ne furent maîtres de la ville que pendant cent jours, d'avril à juillet 1562.
Les Prussiens occupèrent la ville en janvier 1871.
Ancienne abbaye de Marmoutier fondée en 372 par saint Martin, ravagée au IXème siècle par les Normands, puis restaurée à partir de 860. Le cardinal de Richelieu en fut abbé à partir de 1629 et introduisit la réforme des Mauristes.
  Particularités :
  -
  Ecarts - Hameaux - Fermes :
     
-
  Données généalogiques :
     
-
  Les noms de famille des descendances étudiées associés au lieu :
    Hennezel de Gemmelaincourt (d')
  Statistiques généalogiques : (chiffres connus)
    Nbre de naissances :   1
    Nbre de mariages :   -
    Nbre de décès :   -