| Accueil |

BOURBONNE-LES-BAINS


     
HAUTE-MARNE
ARRONDISSEMENT : LANGRES
Bourbonne-les-Bains
Carte de Cassini
CANTON 2014 : BOURBONNE-LES-BAINS
CODE INSEE : 52060
CODE POSTAL : 52400
INTERCOMMUNALITÉ : Communauté de communes
de la région de Bourbonne-les-Bains
     

Pays :
France
France
Tiercé en pal, d'azur, d'argent et de gueules, les insignes de la République d'or brochant sur le tout.
Région :
Champagne-Ardenne
Champagne-Ardenne
D'azur, à la bande d'argent côtoyée de deux doubles cotices potencées et contre-potencées d'or; au chef de gueules chargé de trois râteaux démantelés d'or, ordonnés 2 - 1.
Département :
Haute-Marne
Haute-Marne
D'azur, au pal d'argent côtoyé de deux doubles vergettes potencées et contre-potencées d'or.
Nouvelle Région :
Grand Est
Alsace Champagne-Ardennne Lorraine
Région Grand Est

Armes de Bourbonne-les-Bains

Écartelé : aux 1er et 4ème d'azur, à la croix trèflée d'or ; aux 2ème et 3ème d'argent au croissant de gueules.

-

 

 

 

  Origine du nom :
    Bains : présence des thermes.
  Chiffres clés :
    Population : 2 106 habitants en 2014 (Bourbonnais)
    Altitudes : 245 - 444 mètres
    Superficie : 6493 hectares
  Site Web :
  Site officiel de la ville.
  A voir :
  L'église Notre-Dame-en-Assomption classée aux Monuments Historiques
vestige des thermes gallo-romains
La porte Galon
L'arboretum de Montmorency
  Généralités historiques :
 
Présence acheuléenne (époque paléolithique). Importante station thermale gallo-romaine avec un temple dédié au dieu Borvo dont le nom signifie "fontaine chaude" en celtique, et un castellum auquel succéda un château fort construit en 612. Prieuré fondé vers 990 ; église au XIIème siècle. Seigneurie, puis marquisat. Chartes de franchises en 1204, 1318 et 1350. Dévasté par les guerres aux XVème, XVIIème, et XVIIIème siècles. En 1717, incendie de la ville. Le château fort se trouvait à l'emplacement de l'actuel Parc de l'Hôtel-de-Ville. Le premier établissement thermal fut créé en 1780 et Napoléon acheta les bains civils en 1812. Fusion en 1972 avec les communes de Genrupt et de Villars-St-Marcellin ; Genrupt, ancienne possession templière, fut détruit en 1636, le château fort de Villars en 1471. Patrie du général révolutionnaire Mercier, de l'écrivain Constantin Weyer, des peintres XXème Prinet, Serveau et Fréset.
  Particularités :
 
Thermalisme.
Captées à 48 m de profondeur, ces eaux jaillissent à une température de 66°C avec un débit de 330 m3 par jour.
  Ecarts - Hameaux - Fermes :
     
-
  Données généalogiques :
     
-
  Les noms de famille des descendances étudiées associés au lieu :
    Bisval
Odinot
  Statistiques généalogiques : (chiffres connus)
    Nbre de naissances :   1
    Nbre de mariages :   -
    Nbre de décès :   1