| Accueil |

DIJON


ARRONDISSEMENT : DIJON
CÔTE D'OR
CANTON : DIJON-1
DIJON-2
DIJON-3
DIJON-4
DIJON-5
DIJON-6
Département de la Côte d'Or
Carte de Cassini
CODE INSEE : 21231
CODE POSTAL : 21000
INTERCOMMUNALITÉ : Grand Dijon

Pays :
France
France
Tiercé en pal, d'azur, d'argent et de gueules, les insignes de la République d'or brochant sur le tout.
Région :
Bourgogne
Cliquez pour agrandir
Écartelé aux 1er et 4ème d'azur semé de fleurs de lys d'or, à la bordure componée d'argent et de gueules (Bourgogne moderne) ; aux 2ème et 3ème bandé d'or et d'azur de six pièces, à la bordure de gueules (Bourgogne ancien).
Département :
Côte d'Or
D'or plain ; au chef parti au 1er d'azur semé de fleurs de lys d'or, à la bordure componée d'argent et de gueules (Bourgogne moderne) ; au 2nd bandé d'or et d'azur de six pièces, à la bordure de gueules (Bourgogne ancien).
Nouvelle Région :
Bourgogne-Franche-Comté Région Bourgogne Franche-Comté

Armes de Dijon
Légion d'honneur (1899)

De gueules plain ; au chef parti au 1er d'azur semé de fleurs de lys d'or, à la bordure componée d'argent et de gueules (Bourgogne moderne) ; au 2nd bandé d'or et d'azur de six pièces, à la bordure de gueules (Bourgogne ancien).

Le blason d'origine de Dijon était de gueules plain, le chef aux armes de Bourgogne a été rajouté par Philippe le Hardi en 1391.

 

 

Légion d'honneur - 1899
 

  Origine du nom :
    Divio tirerait son nom d'un lieu sacré.
  Chiffres clés :
    Population : 153 668 habitants en 2014 (Dijonnais)
    Altitude : 210 - 410 mètres
    Superficie : 4041 hectares
  Site Web :
  Site officiel
  A voir :
  Dijon est classée Ville d'Art et d'Histoire.
Palais des ducs et des Etats de Bourgogne.
Cathédrale Saint-Bénigne.
  Généralités historiques :
 
Dijon doit son origine à l'une des routes qui, dès l'époque protohistorique, conduisaient des pays méditerranéens aux bords de la Manche, la ville s'est créée à l'endroit où la route abandonnait la plaine pour gravir le plateau en direction de la vallée de la Seine, vers Vix.
Au haut Moyen Age, la force du castrum romain fit de Dijon un enjeu dans les luttes confuses de l'époque carolingienne. Un des faits les plus importants est le séjour à Dijon des évêques de Langres du Vème au IXème siècle. Lorsque Robert le Pieux, devenu maître du duché de Bourgogne, le céda à son fils puîné Robert, Dijon fut la ville principale du domaine de la nouvelle dynastie ducale.
Résidence de la cour ducale, elle connut, sous le règne des grands ducs Valois, un grand rayonnement culturel. A la mort de Charles le Téméraire, elle fut rattachée à la Couronne et le parlement de Bourgogne y fut transféré.
En 1513, les Dijonnais, avec la Trémoïlle à leur tête, soutinrent un siège contre trente mille Suisses, Allemands et Comtois venus envahir la Bourgogne.
Sous les guerres de Religion, Dijon, demeurée très catholique, connut une certaine quiétude grâce à Philippe de Chabot, comte de Charny.
Au XVIIIème siècle, elle vécut une nouvelle ère de prospérité et fut promue au rang d'évêché en 1731. Le 30 octobre 1870, malgré une résistance héroïque, les Allemands firent leur entrée à Dijon.

Patrie des ducs de Bourgogne Jean sans Peur, Philippe le Bon et Charles le Téméraire ; de ste Jeanne de Chantal, de Bossuet, du physicien Mariotte, des sculpteurs Dubois et Rude, du musicien Rarneau, du poète Crébillon, du président de Brosses et de l'ingénieur Eiffel (1832).
  Particularités :
  -
  Ecarts - Hameaux - Fermes :
     
-
  Données généalogiques :
     
-
  Les noms de famille des descendances étudiées associés au lieu :
    Duvoid
Hennezel d'Attignéville (de) - Hennezel de Francogney du Tolloy (de)
Mollerat
Rouget
Simonnet
Varlot - Viney
  Statistiques généalogiques : (chiffres connus)
    Nbre de naissances :   18
    Nbre de mariages :   2
    Nbre de décès :   4