| Accueil |

Châtenois


France
 
Lorraine
 
Vosges
         
Tiercé en pal, d'azur, d'argent et de gueules, les insignes de la République d'or brochant sur le tout.
 
D'or à la bande de gueules chargée de trois alérions d'argent.
 
D'argent mantelé de sinople au trois sapins arrachés de l'un et de l'autre, au chef d'or chargé d'une cotice de gueules surchargée de trois alérions d'argent (qui est de Lorraine).
         
France moderne
 
Rgion Lorraine
 
Dpartement des Vosges
 

couronne murale
Armes de Châtenois

 


Héraldique

De gueules, à trois têtes de loup arrachées d'or et mises de front.Précisions


Armes de Châtenois en noir et blanc

Commentaires

Ce sont les armes d'une famille CHATENOY de l'ancienne chevalerie "éteinte depuis fort longtemps" déjà au XVIIème siècle. Il ne faut pas confondre cette famille avec la famille CHATENOY anoblie en 1488 et portant "d'or, au favier de sable" :

Armes de Chatenoy

famille également originaire de Châtenois.

A l'avènement du duc de Lorraine Henri II en 1608, la ville de Châtenois est représentée par un écu "de gueules, au pal d'or chargé de trois raisins de pourpre" :

Ancien blason de Châtenois

Mais, en 1845, LEPAGE et CHARTON donnent déjà à Châtenois les armes actuelles.

Selon Dom Calmet, Châtenois doit son nom aux châtaigniers qui couvraient autrefois la région. Le bourg était le chef-lieu d'une prévôté royale.
Gérard d'Alsace, comte de Châtenois,
y construisit son château et ses successeurs : Thierry et Mathieu y résidèrent, c'était alors la capitale de la Lorraine. Hadwide de Namur, épouse de Gérard, fonda un prieuré, qu'elle confia aux religieux de Molesme, et y fut enterrée.

En 1818, le tombeau du duc Thierry II fut découvert à l'emplacement de la vieille église.

 

Union des Cercles Généalogiques Lorrains


 

 

 

 

 

Les têtes ne peuvent pas être qualifiées "en rencontre" car elles sont "arrachées", donc on voit le cou, ce qui ne doit pas être le cas pour un rencontre. Mais le site de l'U.C.G.L aurait dû le préciser.