| Accueil |

FROISSY

Frissiacum - Forciacum - Froysiaco - Froisi


France
 
Picardie
 
Oise
         
Tiercé en pal, d'azur, d'argent et de gueules, les insignes de la République d'or brochant sur le tout.
 
Ecartelé : aux 1er et 4ème d'azur, à trois fleurs de lys d'or ordonnées 2 - 1 ; aux 2ème et 3ème d'argent, à trois lionceaux de gueules ordonnés 2 - 1.
 
Taillé : au 1er d'or, à trois bandes d'azur, au 2nd d'azur, semé de fleurs de lys d'or ; à la barre d'argent brochant sur la partition.
         
France moderne
 
Région Picardie
 
Département de l'Oise
 

Armes de Froissy

 


Héraldique

Ecartelé : au 1er d'azur, au chevron accompagné en chef de deux épis de blé, et en pointe d'une grappe de raisin, le tout d'or ; au 2ème de sable, à la croix d'argent chargée de cinq coquilles de gueules ; au 3ème d'argent, au château de gueules ; au 4ème d'azur, à la crosse abbatiale d'or.Précisions


Armes de Froissy en noir et blanc

Commentaires

Ce blason n'a pas été vu et est à vérifier.

Le premier quartier représente les armes de la famille Aimejean. Je ne sais si elle a eu un lien avec la commune :

Armes d'Aimejean

Le second quartier représente les armes de la famille de Rouvroy - et non de Rouvray - qui érigea la seigneurie de Froissy en marquisat en 1633 avec Claude de Rouvroy de Saint-Simon, premier écuyer de France, puis Grand Louvetier de France en 1628 et premier gentilhomme de la Chambre du Roi . En 1630 il devenait gouverneur de Blaye et des châteaux de Saint-Germain et de Versailles :

Armes de Rouvroy de Saint-Simon

Le château de gueules pourrait représenter le château-fort de Provinlieu qui accueillit Jean de Luxembourg en 1430, lieutenant du duc de Bourgogne ; château qui fut détruit puis reconstruit par les Anglais. Un nouveau château l'a remplacé en 1780.

L'église fut donnée en 1132 à l'abbaye de Saint-Lucien par Wibert, seigneur de Froissy, ce qui pourrait signifier la crosse abbatiale du dernier quartier.

L'Oise - art, histoire et patrimoine des 693 communes


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le livre "L'Oise - art, histoire et patrimoine des 693 communes" blasonne le second quartier ainsi : "...la croix [...] chargée de cinq coquilles de gueules en pal...". Premièrement, il est rare de voir une croix chargée de plusieurs figures seulement sur le pal, qui plus est cinq éléments. Deuxièmement, s'il s'agit bien des armes de Rouvroy, le blasonnement est inexact et je ne sais du coup à quelle figure attribuer la mise en pal.