| Accueil |

Gercourt-et-Drillancourt


France
 
Lorraine
 
Meuse
         
Tiercé en pal, d'azur, d'argent et de gueules, les insignes de la République d'or brochant sur le tout.
 
D'or à la bande de gueules chargée de trois alérions d'argent.
 
D'azur, semé de croisettes recroisetées au pied fiché d'or, aux deux bars adossés de même brochant sur-le-tout.
         
France moderne
 
Région Lorraine
 
Département de Meuse
 

Croix de guerre 1914-1918
05 février 1921

Héraldique

Coupé crénelé : au 1er d'azur, à trois fers de moulin d'or mis en fasce ; au 2nd d'argent au caducée d'Esculape composé d'un miroir d'argent bordé et emmanché de gueules autour duquel s'enroule et se mire un serpent du même.


Commentaires

Le crénelé du coupé évoque le château de Drillancourt.

Il y avait trois moulins sur la rivière du hameau de Guenoville ; les trois fers de moulin sont là pour les représenter.
A noter qu'il s'agit bien de"fers de moulin" et non d'"anilles", car le fer de moulin permet à l'arbre de la roue de passer au milieu, alors qu'une anille sert à consolider un mur. L'erreur est souvent faite de blasonner un fer de moulin en anille alors que ce sont deux meubles différents.

Le caducée d'Esculape rappelle le souvenir d'Alexis Vautrin, né à Gercourt en 1859, qui donna son nom à l'Institut de Cancérologie de Lorraine à Vandœuvre-lès-Nancy.

Ces armes ont été créées par D. Larcher et D. Lacorde et adoptées par la commune en 2012.

 

Union des Cercles Généalogiques Lorrains

Institut de Cancérologie de Lorraine