| Accueil |

Brabant-le-Roi


France
 
Lorraine
 
Meuse
         
Tiercé en pal, d'azur, d'argent et de gueules, les insignes de la République d'or brochant sur le tout.
 
D'or à la bande de gueules chargée de trois alérions d'argent.
 
D'azur, semé de croisettes recroisetées au pied fiché d'or, aux deux bars adossés de même brochant sur-le-tout.
         
France moderne
 
Région Lorraine
 
Département de Meuse
 

Croix de guerre 1914-1918
24 mars 1921

Héraldique

Coupé : au 1er d'azur, au sceptre fleurdelysé et à la croisette recroisetée au pied fiché mis en sautoir et surmonté d'un chardon feuillé le tout d'or ; au 2nd d'or, au bouclier échancré de gueules chargé d'une croix tréflée d'argent.


Commentaires

Dans sa Notice de la Lorraine, Dom Calmet évoque le village par ces termes : "Brabant-le-Comte village du diocèse de Toul, et faisant communauté avec Brabant-le-Roi, village de Champagne, diocèse de Toul. Le Roi est seul seigneur de la partie du Barrois.[...] Brabant-le-Comte est du Barrois mouvant, bailliage de Bar [...]." Il y avait donc deux bans, un en Champagne et donc du Royaume de France, ici symbolisé par le sceptre fleurdelysé, et un en Barrois, symbolisé par la croisette recroisetée au pied fiché des armes de Bar.

Le chardon est une plante non cultivée, elle pousse donc seule, sur les terres inoccupées, ce que veut d'ailleurs dire en vieil hollandais "Brac bant". Par association d'idées, le chardon illustre donc le toponyme du lieu.

Dom Calmet poursuit "L'église paroissiale, qui est dédiée à St-Maurice, est bâtie sur le territoire de Brabant-le-Roi." Le bouclier représente saint Maurice. Ce n'est pas son attribut ordinaire, il est plutôt représenté avec porte-étendard, épée et palme du martyr. Mais il est le protecteur, entre autres, des Gardes-Suisses. D'où la croix d'argent sur champ de gueules.

Ces armes ont été composées par R.A. Louis et adoptées par la commune le 11 mars 2015.

 

Union des Cercles Généalogiques Lorrains

Notice de la Lorraine de Dom Calmet

Le Petit Livre des Saints