| Accueil |

Apremont-la-Forêt

Apremont - Liouville - Marbotte - Saint-Agnant-sous-les-Côtes


France
 
Lorraine
 
Meuse
         
Tiercé en pal, d'azur, d'argent et de gueules, les insignes de la République d'or brochant sur le tout.
 
D'or à la bande de gueules chargée de trois alérions d'argent.
 
D'azur, semé de croisettes recroisetées au pied fiché d'or, aux deux bars adossés de même brochant sur-le-tout.
         
France moderne
 
Région Lorraine
 
Département de Meuse
 

Croix de guerre 1914-1918
avec palme de bronze
 
Citation à l'ordre de l'Armée
09 septembre 1920
Apremont
 
"A été entièrement détruit au cours des combats acharnés dont il a été l'enjeu ; par les dommages subis et les innocentes victimes de sa population, a bien mérité de la patrie."
 
Citation à l'ordre de l'Armée
24 mars 1921
Liouville - Marbotte
 
"Situées sur la ligne de feu pendant quatre ans, ont été soumises à des bombardements continuels qui les ont totalement détruites. Ont toujours montré dans les épreuves une superbe vaillance et une patriotique fermeté."
 
Citation à l'ordre de l'Armée
24 mars 1921
Saint-Agnant
 
"Cité martyre, témoin de tous les combats, qui a payé de sa destruction totale l'honneur d'avoir été située en première ligne pendant quatre années."
 

Héraldique

Écartelé : au 1er de gueules, à la croix d'argent ; au 2ème d'or, au tétragone bastionné et évidé de gueules ; au 3èùe d'or, à la mitre de gueules chargée d'une tiercefeuille d'argent ; au 4ème d'argent, à la croix pattée de gueules.


Commentaires

Arpemont, Liouville, Marbotte et Saint-Agnant-sous-les-Côtes ont été complètement détruits pendant la première guerre mondiale. Ils ont fusionné en 1973 en prenant le nom d'Apremont-la-Forêt.

Le premier quartier est aux armes de la famille d'Apremont, d'ancienne chevalerie. En 1387, le village était le chef-lieu du comté d'Apremont :

Armes d'Apremont

Le tétragone bastionné fait référence aux défenses du fort de Liouville.

La mitre est celle de saint Aignan, patron de l'ancienne paroisse de Saint-Agnant-sous-les-Côtes, qui était evêque d'Orléans, avec la tiercefeuille issue des armes de cette ville :

Armes d'Orléans

Au lieu-dit Marbotte, il y avait une commanderie de l'Ordre du Temple, d'où la croix pattée au quatrième quartier.

C. Lapaix ajouta aux armes d'Apremont un parti de Lorraine, le duc Léopold ayant racheté cette terre en 1703 :

Armes d'Apremont selon Lapaix

Les rameaux de charme extérieurs à l'écu représentent les forêts alentours.

Ces armes ont été créées par R.A. Louis et D. Lacorde et adoptées par la commune en 2018.