| Accueil |

Val-et-Châtillon

Val-de-Bon-Moutier


France
 
Lorraine
 
Meurthe-et-Moselle
         
Tiercé en pal, d'azur, d'argent et de gueules, les insignes de la République d'or brochant sur le tout.
 
D'or à la bande de gueules chargée de trois alérions d'argent.
 
D'or à la bande de gueules chargée de trois alérions d'argent et côtoyée de deux cotices ondées d'azur.
         
France moderne
 
Région Lorraine
 
Département de Meurthe-et-Moselle
 

Croix de guerre 1914-1918
avec palme de bronze
 
Citation à l'ordre de l'Armée
17 mars 1922
 
"[avec Petitmont et Tanconville] Vaillantes cités qui, au début des hostilités, ont vu l'ennemi incendier plusieurs de leurs maisons et déporter nombre de leurs habitants. Par leurs deuils et leurs héroïques sacrifices, ont bien mérité du pays."

Héraldique

Ecartelé : aux 1er et 4ème de gueules, au chevron d'or ; aux 2ème et 3ème d'or, à la croix de gueules frettée d'argent ; à la crosse abbatiale contournée d'azur brochant sur la partition.


Armes de Val-et-Châtillon en noir et blanc

Commentaires

La commune a été construite sur l'emplacement d'un monastère de religieuses, fondé par l'évêque Bodon, au IXème siècle. D'où la crosse abbatiale. L'abbaye appelée Bodonis Monasterium du nom de son fondateur deviendra Bon-Moutier et sera transférée à Saint-Sauveur vers 1010.

La famille d'ancienne chevalerie de Nettancourt, de très grande noblesse, avait une branche qui était seigneur de Châtillon. Ces armes sont "de gueules, au chevron d'or" :

Armes de Nettancourt

Elle eut des alliances avec nombre d'autres grandes familles. Nicolas de Nettancourt, mort en 1678, fut dit de Haussonville, en 1605, par adoption de Jean, baron de Haussonville, son grand-oncle maternel. Cette seconde famille avait eut aussi la possession du château de Châtillon. Issue d'ancienne chevalerie, elle porte "d'or, à la croix de gueules frettée d'argent" :

Armes de Haussonville

 

 

Union des Cercles Généalogiques Lorrains

Le département de la Meurthe

Ancienne chevalerie de Lorraine

Site de la commune

Journal Officiel de la République française du 22/03/1922