| Accueil |

CITATIONS

décernées aux communes décorées et étudiées dans ces pages

lors des attributions de la Légion d'honneur,
de la Croix de guerre 1914-1918
et de la Croix de guerre 1939-1945


A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z

Pour une recherche rapide d'un mot, cliquez "Ctrl+F" et tapez votre recherche

Commune

Dépt.
Croix et attributs
Ordre
Date
Citation
A 
       
Achen
57
Croix de guerre 1939-1945
Etoile de bronze
Brigade
11/11/1948
"Commune de Lorraine très éprouvée par les bombardements et les combats qui ont été livrés sur son territoire, Achen compte 9 tués et 8 blessés.
Evacuée d'office dès septembre 1939, la population, à son retour en octobre 1940, fut l'objet de nombreuses vexations et sollicitations de la part de l'ennemi, mais elle resta fidèle à la Mère Patrie.
Par son attachement à la France et par ses sacrifices, Achen s'est acquis des droits à la reconnaissance du Pays."
Alaincourt-la-Côte
57
Croix de guerre 1914-1918
Palme de bronze
Armée
12/05/1923
"[avec les villes de Chambrey et Liocourt] Ont été l'objet de nombreux bombardements pendant toute la guerre. Ont bien méritées du pays en payant de leur destruction partielle l'honneur d'avoir été pendant quatre années situées près de la ligne de feu."
Alsting
57
Croix de guerre 1939-1945
Etoile d'argent
Division
11/11/1948
"Commune lorraine, dont la population s'est signalée par l'aide aux prisonniers. Bravant les menaces de l'occupant, a soustrait à ses recherches un aviateur allié. En outre a payé un lourd tribut aux combats de la libération, compte 23 de ses enfants tués, 14 blessés, 10 déportés et 7 expulsés, a vu la destruction de la moitié du village. Par son attachement à la France, par ses souffrances, s'est acquis des droits à la reconnaissance du Pays."
Amiens
80
Légion d'honneur
Croix de guerre 1939-1945
Palme de bronze
Armée
1948
"Amiens, capitale de la Picardie, chef-lieu du département de la Somme, s’est montré pendant la guerre 1939-1945, digne de son glorieux passé, ne cessant de donner l’exemple d’un courage magnifique et de la plus entière confiance dans les destinées de la France et de la République. Après avoir subi en mai 1940 de violents bombardements qui firent de nombreuses victimes et anéantirent près du tiers de ses habitations, la ville d’Amiens est demeurée dans la Résistance à la pointe du combat contre l’envahisseur. Mutilée de nouveau par les violents bombardements alliés supportés avec vaillance par ses habitants, elle fut libérée le 31 août 1944, après des exploits de ces combattants volontaires qui, notamment, sauvèrent de la destruction projetée le pont principal permettant aux Alliés de poursuivre avec rapidité leur marche victorieuse sur Arras, Lille et Anvers. Cette nomination comporte l’attribution de la croix de Guerre avec palme."
Croix de guerre 1914-1918
Palme de bronze
Armée
24/08/1919
"A supporté durant quatre ans, avec un courage et une dignité sans défaillance, le bombardement et la menace de l'ennemi. Par sa fermeté devant le péril, par la bonne attitude de sa population, alors même que les vicissitudes de la lutte avaient ramené la bataille jusque dans ses faubourgs, a bien mérité de la patrie."
Atton
54
Croix de guerre 1914-198
Palme de Bronze
Armée
17/11/1921
"Village héroïque, qui situé à proximité du front pendant toute la guerre, a été soumis à plusieurs bombardements et par les souffrances endurées et les dommages subis, a bien mérité du pays."
Croix de guerre 1939-1945
Etoile de bronze
Régiment
11/11/1948
"Village déjà très éprouvé pendant la guerre 1914-1918 par sa situation à proximité immédiate de la ligne de feu ; a payé un tribut exceptionnellement lourd pendant les combats de septembre 1944 pour la libération de la Lorraine.
Sa population brutalement évacuée par les Allemands, n'est rentrée que pour retrouver les 2/3 de ses maisons totalement détruites et les autres gravement endommagées.
Avec une résignation admirable, la presque totalité des habitants s'est refusée à quitter le village, préférant s'installer dans ses ruines que de s'expatrier, donnant ainsi le plus bel exemple de courage et d'attachement au sol natal. Deux victimes militaires, trois civiles."
Audun-le-Roman
54
Légion d'honneur
 
21/08/1930
"Détruite les 21 et 22 août 1914 par le feu et le bombardement, a vu une partie de ses habitants tomber sous les balles de l'ennemi. Par ses souffrances et ses pertes, a bien mérité de la patrie. Croix de guerre."
B 
       
Badonviller
54
Légion d'honneur
 
20/04/1929
"Ayant eu à supporter au début des hostilités, les souffrances de l'occupation, et la destruction systématique de l'envahisseur, sut conserver ensuite, au cours de nombreux bombardements qui se succédèrent jusqu'à l'armistice, un courage stoïque au milieu des privations de toutes sortes, et du danger continuel, prouvant ainsi l'indomptable énergie de ses habitants et leur en foi en la victoire."
Ban-de-Laveline
88
Croix de guerre 1914-1918
Palme de bronze
Armée
22/10/1921
"Récompense bien méritée de ses 17 jours d'occupation, des assauts terribles qu'elle a eu à subir pendant toute la guerre, de la perte irréparable qu'elle a faite en la personne de ses héros qui ont fait le plus noble sacrifice en tombant héroïquement sur les divers champs de bataille après avoir, dans des luttes farouches, déployé une somme d'énergie, d'opiniâtreté, d'abnégation qui n'a pu être dépassée."
Bar-le-Duc
55
Croix de guerre 1914-1918
Palme de bronze
Armée
30/07/1920
"Ville de l'arrière front de Verdun, centre militaire important, qui a été de ce fait exposé aux bombardements répétés de l'aviation ennemie, particulièrement en 1916 et 1917. Malgré les pertes subies, a toujours fait preuve du plus beau sang-froid et d'un patriotisme ardent."
Croix de guerre 1939-1945
 
11/11/1948
"Par sa situation géographique et ferroviaire, Bar-leDuc fut, de 1940 à 1944, le point vers lequel convergèrent prisonniers, évadés, Alsaciens-Lorrains fuyant l’enrôlement, patriotes s’évadant des trains de déportation, aviateurs tombés lors de vols vers l’Allemagne. La population, aux sentiments profondément anti-allemands, se dévoua sans se soucier des risques encourus pour tous ces malheureux fuyant le Stalag, l’enrôlement forcé, la déportation. Plusieurs de ses enfants, dont cinq de moins de 20 ans, payèrent de leur vie leur participation à la Résistance. Les éléments locaux de la Résistance attaquèrent la prison allemande et délivrèrent, le 29 août 1944, avant-veille de la Libération, 41 français qui échappèrent ainsi à la déportation ou au peloton d’exécution. Titulaire de la croix de Guerre 1914-1918."
Barst
57
Croix de guerre 1939-1945
Etoile de bronze
Brigade
11/11/1948
"Petit village lorrain qui s'est signalé par l'aide apportée aux prisonniers évadés et compte 7 de ses fils tués et 8 déportés. Très éprouvé par les combats de 1940 et 1944, sinistré à 70%, a supporté ses épreuves avec courage et patriotisme."
Basseham
57
Croix de guerre 1939-1945
Etoiel de bronze
Brigade
01/07/1948
"Village très éprouvé par les bombardements et dont la population eut à déplorer 15 tués, 5 blessés, 18 déportés, 7 expulsés, a supporté toutes ses épreuves avec un courage digne d'éloges."
Beauvais
60
Croix de guerre 1939-1945
Palme de bronze
Armée
11/11/1948
sans texte
Belfort
90
Croix de guerre 1939-1945
Palme de bronze
Amée
30/06/1948
sans texte
Bitche
57
Légion d'honneur
 
14/06/1919
"La ville de Bitche a subi pendant la guerre de 1870-1871 un siège mémorable de près de huit mois.
Sommée de se rendre, dès le 7 août 1870, elle a, sous l'héroïque direction du lieutenant-colonel Teyssier, et avec une garnison disparate de 2.500 hommes, résisté victorieusement aux bombardements et aux attaques d'un ennemi dix fois supérieur.
Incendiée par obus, sa population réduite de 2.700 à moins de 1.000 âmes, dont seulement 119 hommes valides, elle n'a consenti à ouvrir ses portes que le 27 mars 1871, deux mois après l'armistice, sur ordre écrit du Gouvernement Français, et après avoir obtenu les honneurs de la guerre pour sa glorieuse garnison.
La ville de Bitche ayant été comprise dans la partie du territoire arraché à la France, aucune récompense ne put jusqu'à présent lui être décernée pour son héroïque résistance.
Aujourd'hui que la vaillante cité lorraine est redevenue française, il m'a paru opportun de commémorer son siège et de récompenser la conduite héroïque de ses habitants en attribuant à Bitche la Croix de la Légion d'honneur."
Croix de guerre 1939-1945
Palme de bronze
Armée
30/06/1948
sans texte
Bresse (la)
88
Croix de guerre 1939-1945
Palme de bronze
Armée
11/11/1948
sans texte
C 
       
Cambrai
59
Légion d'honneur
 
13/09/1919
"Occupée par l'ennemi dès les premières semaines de la guerre, n'a jamais désespéré. Ruinée, pillée, à moitié détruite, ses habitants chassés par l'ennemi dans d'odieuses conditions, a tout supporté avec la plus belle énergie. Ville martyre qui a bien mérité du pays."
Croix de guerre 1939-1945
Palme de bronze
Armée
11/11/1948
sans texte
Châlons-sur-Marne
51
Croix de guerre 1914-1918
Palme de bronze
Armée
07/01/1920
"Après les épreuves de l'occupation, a supporté avec courage les bombardements aériens et le feu de pièces à longue portée.
Sous la menace constante de l'ennemi et malgré les pertes subies, sa population s'est prodiguée au chevet des soldats blessés dans les combats qui se livraient à ses portes."
Chambrey
57
Croix de guerre 1914-1918
Palme de bronze
Armée
12/05/1923
"[avec les villes d'Alaincourt et Liocourt] Ont été l'objet de nombreux bombardements pendant toute la guerre. Ont bien méritées du pays en payant de leur destruction partielle l'honneur d'avoir été pendant quatre années situées près de la ligne de feu."
Charmes
88
Croix de guerre 1939-1945
Palme de bronze
Armée
11/11/1948
sans texte
Château-Salins
57
Croix de guerre 1914-1918
Palme de bronze
Armée
12/05/1923
"A été soumise pendant la guerre à de fréquents bombardements par canons et par avions. Malgré ses deuils, les souffrances endurées et les dégâts subis, est toujours restée française de cœur, conservant intact sa foi dans le succès de nos armes. A bien mérité du pays."
Croix de guerre 1939-1945
Palme de bronze
Armée
30/06/1948
sans texte
Châtel-sur-Moselle
88
Croix de guerre 1939-1945
Etoile de vermeil
Corps
12/02/1949
"Particulièrement éprouvée en Juin 1940, la population de Châtel, conduite par son maire, n'a pas voulu s'avouer vaincue et a constitué un groupe de résistance qui a participé activement à la libération de la ville : le maire fusillé, 22 tués, 118 immeubles détruits (41 %)."
Clermont-en-Argonne
55
Croix de guerre 1939-1945
Palme de bronze
Armée
11/11/1948
sans texte
Colmar
68
Croix de guerre 1914-1918
Palme de bronze
Armée
05/10/1922
"Atteinte à plusieurs reprises par les bombardements allemands, a vu déporter par l'autorité militaire ennemie un grand nombre de ses habitants, dont plusieurs, parmi les plus notables, périrent en exil ou à la suite des souffrances endurées. Malgré ses deuils et les dégâts subis, n'a jamais cessé d'avoir la foi la plus vive dans le succès de la France, à laquelle elle était demeurée indéfectiblement attachée."
Croix de guerre 1939-1945
Palme de bronze
Armée
30/06/1948
sans texte
Corny-sur-Moselle
57
Croix de guerre 1939-1945
Palme de bronze
Armée
30/06/1948
sans texte
Couvonges
55
Croix de guerre 1939-1945
Palme de bronze
Armée
11/11/1948
sans texte
Crion
54
Croix de guerre 1914-1918
Palme de bronze
Armée
05/10/1922
"[avec Flainval et Sionviller] envahies par l'ennemi au début des hostilités, ont été le théâtre de violents combats. Situées ensuite à proximité du front, ont subi de nombreux bombardements qui leur a causé d'importants dégâts. Par leurs deuils et leurs souffrances, ont bien mérité du pays."
D 
       
Delme
57
Croix de guerre 1914-1918
Palme de bronze
Armée
12/05/1923
"[avec la ville de Vic-sur-Seille] Soumises pendant la guerre aux bombardements, sont toujours restées françaises de cœur. Malgré les souffrances endurées, ont su conserver une confiance inébranlable dans la victoire finale à laquelle elles ont contribué, en fournissant à l'armée française un sérieux contingent d'engagés volontaires. Ont bien méritées du pays."
Dieuze
57
Croix de guerre 1939-1945
Palme de bronze
Armée
30/06/1948
sans texte
Douai
59
Légion d'honneur
13/09/1919
"Ville douloureusement meurtrie par quatre années d'une dure occupation. A puisé cependant dans son patriotisme la force de résister à toutes les souffrances et de préparer même, autant qu'il était en son pouvoir, sa renaissance à la pleine vie française."
Croix de guerre 1939-1945
Palme de bronze
Armée
11/11/1948
sans texte
E 
       
Éparges (les)
55
Croix de guerre 1914-1918
Palme de bronze
Armée
15/03/1921
"Sentinelle avancée de la ligne française de 1914 à 1918, a payé cet honneur d’une destruction totale. Torturée dans les entrailles de son sol, éventrée par les explosions de mines, harcelée par les projectiles de toutes natures, restera dans l’histoire comme l’un des symboles de la plus héroïque résistance et de la plus sublime abnégation."
F 
       
Flainval
54
Croix de guerre 1914-1918
Palme de bronze
Armée
05/10/1922
"[avec Crion et Sionviller] envahies par l'ennemi au début des hostilités, ont été le théâtre de violents combats. Situées ensuite à proximité du front, ont subi de nombreux bombardements qui leur a causé d'importants dégâts. Par leurs deuils et leurs souffrances, ont bien mérité du pays."
Forbach
57
Croix de guerre 1939-1945
Palme de bronze
Amée
30/06/1948
sans texte
G 
       
Gerbeviller
54
Légion d'honneur
 
23/07/1930
"Vieille cité lorraine dont la résistance héroïque au mois d'août 1914 constitue un des plus beaux épisodes de la grande guerre.
Malgré l'incendie et les bombardements qui la dévastèrent entièrement, a donné, par la vaillance de ses défenseurs et par le patriotisme de sa population, le plus magnifique exemple de dévouement et d'abnégation."
Goetzenbruck
57
Croix de guerre 1939-1945
Etoile de bronze
Brigade
01/04/1948
"Village de Lorraine éprouvé par les bombardements, Goetzenbrück, dont la population a été l'objet de nombreuses vexations et sollicitations de l'occupant, supporta toutes les épreuves avec un courage admirable. Par ses sacrifices, par son attachement à la France, s'est acquis des droits à la reconnaissance du Pays."
Gravelotte
57
Croix de guerre 1939-1945
Palme de bronze
Amée
30/06/1948
sans texte
Grenoble
38
Croix de guerre 1939-1945
Palme de bronze
Armée
11/11/1948
sans texte
H 
       
Husseren-Wesserling
68
Croix de guerre 1914-1918
Palme de bronze
Armée
30/01/1923
"[avec les villes de Willer, Moosch, Geishouse, Saint-Amarin, Sentheim, Heimsbrunn, Morschwiller-le-Bas, Lutterbach, Rischwiller] Situées, pendant la guerre, à proximité de la ligne de feu, ont été en partie détruites par le bombardement. Par leurs deuils et par la belle attitude qu'elles ont montrée dans les plus cruelles épreuves, ont bien mérité du pays."
I           
Igney
54
Croix de guerre 1914-1918
Palme de bronze
Armée
05/10/1922
"Occupée pendant toute la guerre, a subi le joug d'un ennemi brutal qui déporta une partie de sa population. Malgré les souffrances endurées, a toujours conservé une confiance inaltérable dans la victoire finale."
J 
       
       
L 
       
Laon
02
Croix de guerre 1939-1945
Palme de bronze
Armée
11/11/1948
sans texte
Lapoutroie
68
Croix de guerre 1914-1918
Palme de bronze
Armée
17/03/1922
"Située dans la zone de bataille, a été en grande partie détruite. Par ses nombreux deuils et par la belle attitude qu'elle a montrée dans les plus cruelles épreuves, a bien mérité du pays."
Liocourt
57
Croix de guerre 1914-1918
Palme de bronze
Armée
12/05/1923
"[avec les villes de Chambrey et Alaincourt-la-côte] Ont été l'objet de nombreux bombardements pendant toute la guerre. Ont bien méritées du pays en payant de leur destruction partielle l'honneur d'avoir été pendant quatre années situées près de la ligne de feu."
Longuyon
54
Légion d'honneur
 
21/08/1930
"Ville héroïque qui fut en partie pillée et incendiée par l'ennemi au début de la guerre et dont un grand nombre d'habitants furent fusillés ; s'est acquis par son douleureux martyre, des droits à la pieuse reconnaissance du pays."
Longwy
54
Légion d'honneur
 
20/09/1919
"Sentinelle avancée à quelques kilomètres de la frontière, a eu l'honneur de jouer un rôle important aux grandes heures de l'histoire.
A fait preuve, en résistant à l'envahisseur en 1914, du même héroïsme que pendant les trois sièges de 1792, 1815 et 1870. N'a succombé que sous l'effet d'un lourd bombardement, dont elle a vivement souffert, après avoir retenu devant elle d'importantes forces ennemies.
A subi fièrement pendant plus de quatre ans le joug de l'ennemi, exaspéré par sa belle résistance."

Additif :
"Après le motif d'attribution de la croix de la Légion d'honneur aux villes de Cambrai, Douai et Longwy, ajouter la mention "Croix de guerre avec palme""
Luttenbach-près-Munster
68
Croix de guerre 1914-1918
Palme de bronze
Armée
30/01/1923
" [avec les villes de Mulbach, Labaroche, Galfingen, Reiningen] Situées au cours de la guerre dans la zone de bataille, ont été en grande partie détruites. Par leurs deuils et par la belle attitude qu'elles ont montrée dans les plus cruelles épreuves, ont bien mérité du pays."
M 
       
Mainvillers
57
Croix de guerre 1939-1945
Etoile d'argent
Division
11/11/1948
"Commune Lorraine dont la presque totalité fut détruite ou gravement endommagée, a été durant l'occupation un centre de refuge pour les prisonniers évadés d'Allemagne.
Par son attachement à la France, ses souffrances vaillamment supportées s'est acquis des droits à la reconnaissance du Pays.
Maizières-lès-Metz
57
Croix de guerre 1939-1945
Palme de bronze
Amée
30/06/1948
sans texte
Marseille
13
Croix de guerre 1939-1945
Palme de bronze
Armée
11/11/1948
"Vaillante cité qui subit, du fait de sa position stratégique, les coups des armées alliées et les durs sévices de l’ennemi. 7 bombardements des plus meurtriers, 8 000 habitants tués ou blessés, de nombreux immeubles détruits, ses installations portuaires ravagées, son quartier du Vieux-Port rasé. Mutilée dans ses œuvres vives, Marseille supporte avec courage son tragique destin et refuse fièrement de s’incliner devant la volonté de l’Allemand. 3 054 de ses habitants meurent en déportation. A l’heure où la nation lance un appel aux armes, 20 000 citoyens des forces de la Résistance attaquent, harcèlent, démoralisent l’occupant, lui infligent des pertes sensibles et facilitent l’action offensive et victorieuse de la Première armée française. Dans son élan patriotique, Marseille participe à la libération finale du territoire en levant le régiment « La Marseillaise » qui se joint aux forces françaises de débarquement. Les volontaires de 1792, les mobiles de 1870-1871, les FFI de 1944 sont les dignes fils de l’illustre cité phocéenne, qui a bien mérité de la patrie."
Metz
57
Légion d'honneur
27/10/1919
"Ville dont la fidélité obstinée à la France n'a connu aucune défaillance, au cours dune captivité de 48 ans.
Riche d'un passé glorieux et sans tache, que ses malheurs n'ont pu ternir, exposée durant des siècles aux convoitises de l'ennemi tout proche, a bien mérité d'être à l'honneur, parce qu'elle a été longtemps à la peine.
Symbolisé dans l'affection émue de la mère patrie, la Lorraine enfin reconstituée dans son intégrité de province française."
Croix de guerre 1939-1945
Palme de bronze
Armée
30/06/1948
"Par son attitude exemplaire sous le joug allemand pendant quatre années d'occupation, malgré une brutale annexion de fait et une terreur sans précédent.
Par sa confiance en la Victoire, malgré ses blessures et le martyre imposé à sa population : plusieurs dizaines de milliers de Messins expulsés par l'ennemi, 2500 déportés.
Par son dévouement et son aide à des milliers de prisonniers évadés, METZ la Lorraine, bastion de l'Est dont la libération, donnée comme but à la France combattante, marqua l'irrémédiable défaite du Germain, a été à l'heure de la résistance et du combat, l'exemple du devoir patriotique, se montrant digne de ses glorieuses traditions."
Minaucourt-le-Mesnil-lès-Hurlus *
51
Croix de guerre 1914-1918
Palme de bronze
Armée
20/09/1920
"Ont été réduits à l'état de ruines glorieuses au cours des combats opiniâtres qui ont immortalisé leurs noms, faisant preuve, dans l'adversité, des plus belles qualités de courage et d'abnégation. Ont dignement mérité de la patrie."
Montigny-lès-Metz
57
Croix de guerre 1939-1945
Palme de bronze
Armée
11/11/1948
sans texte
Moosch
68
Croix de guerre 1914-1918
Palme de bronze
Armée
30/01/1923
"[avec les villes de Willer, Husseren-Wesserling, Geishouse, Saint-Amarin, Sentheim, Heimsbrunn, Morschwiller-le-Bas, Lutterbach, Rischwiller] Situées, pendant la guerre, à proximité de la ligne de feu, ont été en partie détruites par le bombardement. Par leurs deuils et par la belle attitude qu'elles ont montrée dans les plus cruelles épreuves, ont bien mérité du pays."
Moyeuvre-Grande
57
Croix de guerre 1939-1945
Etoile d'argent
Division
01/07/1948
"Moyeuvre-Grande s'est particulièrement distinguée par son aide aux prisonniers de guerre évadés. Malgré ses souffrances, sa population a conservé un moral admirable et déployé une activité résistante dont témoigne le nombre de ses enfants fusillés, déportés ou expulsés.
N 
       
Nancy
54
Légion d'honneur
 
11/10/1919
"Ville dont l'ardent patriotisme s'est affirmé magnifiquement au cours des épreuves de la guerre.
Directement menacée, a assisté avec le plus beau courage à la bataille du Grand-Couronné livrée pour la défendre ; bombardée par avions, puis par pièces à longue-portée, n'a jamais, malgré toutes les souffrances, perdu son sang-froid.
A bien mérité du pays. (Croix de guerre) "
Croix de guerre 1939-145
Palme de bronze
Armée
23/11/1950
"Isolée en zone interdite et menacée d'annexion pendant plus de quatre ans, puis base de départ de l'offensive finale, Nancy, bastion avancé de la civilisation française, a affirmé, au cours de la guerre 1939-1945, l'ardent patriotisme dont elle a magnifiquement fait preuve dans le passé.
Centre régional de la résistance, soumise aux bombardements ennemis et alliés, par ses souffrances et par le sacrifice de tant de ses enfants, a, comme en 1914-1918, bien mérité de la patrie."
Nantes
44
Croix de guerre 1939-1945
Palme de bronze
Armée
11/11/1948
sans texte
Neufmaisons
54
Croix de guerre 1939-1945
Palme de bronze
Armée
11/11/1948
"Commune particulièrement éprouvée au cours des opérations armées dont la population ne s'est jamais départie d'un magnifique courage. A connu de terribles représailles de la part de l'occupant qui a fusillé ou déporté les meilleurs de ses fils, détruit ou incendié ses immeubles, et procédé à l'évacuation totale de ses habitants.
A été le théâtre des opérations du maquis de VIOMBOIS le 4 Septembre 1944"
Nomeny
54
Légion d'honneur
 
28/09/1928
"Cité martyre violée par l'ennemi avant la déclaration de guerre, première ville française incendiée par ordre du commandement allemand où de nombreux habitants trouvèrent la mort et dont les ruines, après cinq jours d'occupation, servirent de barrières à l'envahisseur, jusqu'à la fin des hostilités."
Croix de guerre 1939-1945
Palme de bronze
Armée
11/11/1948
sans texte
Noyon
60
Légion d'honneur
 
10/07/1920
"Vieille cité historique, deux fois témoin du flux et du reflux des armées allemandes. Libérée après une dure occupation de près de trois années, au cours desquelles sa population supporta vaillamment les exactions de l'ennemi, est tombée à nouveau, en 1918, sous le joug de l'envahisseur qui l'a détruisit systématiquement lors de son recul définitif. A bien mérité de la patrie."
O 
       
       
P 
       
Paris
75
Croix de guerre 1914-1918
Palme de bronze
Armée
28/07/1919
"Capitale magnifiquement digne de la France. Animée d'une foi patriotique qui ne s'est jamais démentie, a supporté avec une vaillance aussi ferme que souriante de nombreux bombardements par avions et par pièces à longue portée. A, de 1914 à 1918, ajouté des titres impérissables à sa gloire séculaire."
Petite-Rosselle
57
Croix de guerre 1939-1945
Palme de bronze
Amée
30/06/1948
sans texte
Petitmont
54
Croix de guerre 1914-1918
Palme de bronze
Armée
17/03/1922
[avec Val-et-Châtillon et Tanconville] Vaillantes cités qui, au début des hostilités, ont vu l'ennemi incendier plusieurs de leurs maisons et déporter nombre de leurs habitants. Par leurs deuils et leurs héroïques sacrifices, ont bien mérité du pays.
Pexonne
54
Croix de guerre 1939-1945
Palme de bronze
Armée
11/11/1948
sans texte
Phalsbourg
57
Légion d'honneur
 
14/08/1919
"Gardienne de communications importantes pour la défense du territoire, a toujours été éprouvée par les attaques dirigées contre la France. Du 10 août au 10 décembre 1870, a subi un siège de quatre mois au cours duquel les habitants ont fait preuve d'un courage héroïque, bravant cinq bombardements qui ont détruit et incendié les deux tiers de la ville, pour que Phalsbourg, la pépinière des braves, demeure rivée au sol français."
Pont-à-Mousson
54
Croix de guerre 1914-1918
Palme de bronze
Armée

18/10/1919

"Sur la ligne de feu pendant quatre années, a subi stoïquement des bombardements incessants.
Sa population, cruellement éprouvée, n'a jamais désespéré, malgré la constante menace de l'ennemi."
Pournoy-la-Chétive
57
Croix de guerre 1939-1945
Palme de bronze
Armée
22/08/1948
"Entièrement détruite par les bombardements et les combats acharnés qui ont été livrés sur son territoire, POURNOY-LA-CHÉTIVE, dont la population, expulsée en totalité, a supporté toutes ces épreuves avec un magnifique courage, par son attachement à la France et son héroïsme, s’est acquis des droits indescriptibles à la reconnaissance du PAYS"
Puttelange-aux-Lacs
57
Croix de guerre 1939-1945
Etoile de vermeil
Corps
01/07/1948
"Village de Lorraine particulièrement touché par la guerre, Puttelange-lès-Farschviller a subi de nombreux bombardements qui ont causé la mort de 42 habitants. Par son attitude courageuse et hostile, la ville s'est attirée la haine de l'ennemi qui déporta 200 habitants. Par ses sacrifices et son héroïsme, s'est acquis des droits à la reconnaissance du Pays."
R           
Rambervillers
88
Légion d'honneur
 
19/04/1896
"La ville de Rambervillers a donné, il y a vint-cinq ans, la preuve éclatante du patriotisme de ses habitants. Le Gouvernement a jugé qu'il était nécessaire de perpétuer le souvenir de la résistance qu'ils ont opposé durant plusieurs jours à l'ennemi."
Croix de guerre 1914-1918
palme de bronze
Armée
26/10/1925
"Cité au passé glorieux. A été l'objet, en août et septembre 1914, de violents bombardements supportés avec la plus courageuse résignation par ses habitants, dont plusieurs ont été tués ou blessés. A toujours fait preuve d'une confiance inaltérable dans la victoire finale."
Reims
51
Légion d'honneur
Croix de guerre 1914-1918
 
04/07/1919
"Ville martyre qui a payé de sa destruction la rage d'un ennemi impuissant à s'y maintenir. Population sublime qui, à l'exemple d'une municipalité modèle de dévouement et de mépris du danger, a montré le courage le plus magnifique en restant pendant plus de trois ans sous la menace constante des coups de l'ennemi et en ne quittant ses foyers que par ordre.
A montré dans l'avenir de la France une foi profonde, à l'exemple de l'héroïque Française, vénérée à Reims, dont la statue s'élève au cœur de la ville."
Croix de guerre 1939-1945
Palme de bronze
Armée
11/11/1948
sans texte
Rémeringle-lès-Puttelange
57
Croix de guerre 1939-1945
Etoile d'agent
Division
01/07/1948
"A demi détruite par les bombardements et par les combats qui ont été livrés sur son territoire, Rémering-lès-Puttelange s'est particulièrement signalée par l'aide apportée aux prisonniers évadés d'Allemagne.
A subi la perte de 16 de ses habitants et la déportation ou l'expulsion de 42 autres.
A supporté toutes ces épreuves avec un courage digne d'éloges."
Rennes
35
Croix de guerre 1939-1945
Palme de bronze
Armée
11/11/1948
sans texte
Rosbruck
57
Croix de guerre 1939-1945
Etoile d'argent
Division
11/11/1948
?
Rozelieures
54
Croix de guerre 1914-1918
Palme de bronze
Armée
06/10/1921
"Prise et reprise par l'ennemi dans la journée du 25 août 1914, a supporté ces épreuves avec une patriotique fermeté. A donné son nom à la décisive bataille par laquelle nos troupes ont fermé aux Allemands la trouée de Charmes."
S 
       
Saint-Amarin
68
Croix de guerre 1914-1918
Palme de bronze
Armée
30/01/1923
[avec les villes de Willer, Moosch, Husseren-Wesserling, Geishouse, Sentheim, Heimsbrunn, Morschwiller-le-Bas, Lutterbach, Rischwiller] Situées, pendant la guerre, à proximité de la ligne de feu, ont été en partie détruites par le bombardement. Par leurs deuils et par la belle attitude qu'elles ont montrée dans les plus cruelles épreuves, ont bien mérité du pays.
Saint-Avold
57
Croix de guerre 1939-1945
Palme de bronze
Amée
30/06/1948
sans texte
Saint-Jean-lès-Buzy
55
Croix de guerre 1914-1918
Palme de bronze
Armée
07/10/1921
"Située dans les lignes ennemies pendant toute la durée de la guerre, a été l'objet de bombardements qui l'ont endommagée. Par ses deuils et les souffrances endurées, a bien méritée du pays."
Saint-Just-en-Chaussée
60
Croix de guerre 1914-1918
Palme de bronze
Armée
11/08/1920
"Saint-Just-en-Chaussée, envahi en 1914 et libéré par la Victoire de la Marne, s'est trouvé de nouveau, après l'offensive allemande de 1918, à quelques kilomètres du front. Nœud important de voies ferrées, a été l'objet de violents et journaliers bombardements par canon, sans cesser de faire preuve du plus grand courage."
Croix de guerre 1939-1945
Etoile d'argent
Division
11/11/1948
'Localité qui a été le siège d'un important foyer de résistance à l'ennemi et a été soumis à de violents bombardements ayant occasionné la mort de 29 de ses habitants. Pendant l'occupation, à apporté une aide particulièrement efficace à la Résistance, aux réfractaires et aux parachutistes alliés, ce qui lui a valu la perte de 7 de ses habitants fusillés ou décédés dans les camps de concentrations ennemis."
Saint-Mihiel
55
Croix de guerre 1914-1918
Palme de Bronze
Armée
20/01/1920
"Vaillante cité lorraine, captive dès les premières semaines de la guerre. Restée sur la ligne de combat, a servi d'otage aux troupes ennemies qui l'occupaient.
A subi courageusement, pendant quatre années, les plus durs sacrifices.
Décimée par le bombardement, sa population a, par son attitude héroïque, bien mérité de la partie."
Saint-Nicolas-de-Port
54
Croix de guerre 1914-1918
Palme de bronze
Armée
05/10/1922
"[avec Varangéville] Vaillantes cités dont la population n'a cessé sous les bombardements, de faire tout son devoir, sans jamais désespérer de la victoire finale."
Saint-Quentin
02
Croix de guerre 1914-1918
Palme de bronze
Armée
22/10/1919
Soumise dès 1914 à l'occupation allemande, a supporté stoïquement la ruine et l'incendie, lorsque les armées alliées engagèrent sous ses murs, au printemps de 1917, une bataille acharnée.
En 1918, mêlée aux péripéties du combat qui permit de la dégager, a subi sans défaillance et sans douter du succès final, les privations et les pertes causées par la lutte.
06/01/1919
(Annule et remplace le précédent décret)
"Soumise dès 1914 à l'occupation allemande, a supporté stoïquement la ruine et l'incendie, lorsque les armées alliées engagèrent sous ses murs, au printemps de 1917, une bataille acharnée.
Évacuée par ordre du commandement allemand, a subi fièrement ce nouveau sacrifice.
Malgré les souffrances et les vexations, a conservé intacte sa foi dans le succès final.
Travaille à son relèvement avec une énergie digne de son courage."
Saint-Rémy-aux-Bois
54
Croix de guerre 1939-1945
Etoile d'argent
Division
11/11/1948
?
Sarrebourg
57
Croix de guerre 1939-1945
Palme de bronze
Amée
30/06/1948
sans texte
Sarreguemines
57
Croix de guerre 1939-1945
Palme de bronze
Amée
30/06/1948
sans texte
Schorbach
57
Croix de guerre 1939-1945
Etoile de bronze
Brigade
11/11/1948
"Commune de Lorraine dont la population évacuée en septembre 1939 n'a réintégré son village en ruines qu'après la Libération.
N'avait cessé de manifester son attachement à la France durant les années d'exil.
Compte cinq enfants tués et un blessé.
Durement éprouvée par la guerre, a trouvé les trois quarts de ses immeubles entièrement détruits, les autres gravement endommagés.
A supporté toutes ses épreuves avec courage et patriotisme."
Semécourt
57
Croix de guerre 1939-1945
Etoile de bronze
Brigade
01/07/1948
"Village lorrain, aux deux tiers détruits par suite de bombardements et de durs combats livrés sur son territoire, Semécourt dont la population vouée à la haine d'un occupant féroce, a dû subir de nombreuses exactions, a supporté toutes ses épreuves avec un courage admirable.
Par son attachement à la France et par son héroïsme, a bien mérité la Reconnaissance de la Patrie.
Senlis
60
Croix de guerre 1914-1918
Palme de bronze
Armée
03/11/1919
"Sentinelle avancée de Paris, a supporté avec un mâle courage les violences des hordes ennemies qui, en 1914, se ruaient vers la capitale.
De mars à juillet 1918, sous la menace d'une nouvelle avance, a gardé tout son calme, malgré des attaques aériennes quotidiennes.
A toujours maintenu inébranlable sa foi en la victoire."
Septsarges
55
Croix de guerre 1914-1918
Palme de bronze
Armée
05/02/1921
[avec Regneville, Gercourt, Romagne-sous-Montfaucon, Gesnes]
"Ont été occupées par l'ennemi et constamment bombardées pendant la durée de la guerre ; ont payé de leur destruction presque totale l'honneur d'avoir été pendant quatre années sur la ligne de feu."
Sionviller
54
Croix de guerre 1914-1918
Palme de bronze
Armée
05/10/1922
"[avec Crion et Flainval] envahies par l'ennemi au début des hostilités, ont été le théâtre de violents combats. Situées ensuite à proximité du front, ont subi de nombreux bombardements qui leur a causé d'importants dégâts. Par leurs deuils et leurs souffrances, ont bien mérité du pays."
Soissons
02
Légion d'honneur
15/01/1920
"Demeurée pendant trois ans en pleine zone de combat, a supporté stoïquement les plus violents bombardements.
Ses ruines attestent l'acharnement des combats qui ont arrêté définitivement la ruée ennemi."
Souain-Perthes-lès-Hurlus *
51
Croix de guerre 1914-1918
Palme de bronze
Armée
20/09/1920
"Ont été réduits à l'état de ruines glorieuses au cours des combats opiniâtres qui ont immortalisé leurs noms, faisant preuve, dans l'adversité, des plus belles qualités de courage et d'abnégation. Ont dignement mérité de la patrie."
Stiring-Wendel
57
Croix de guerre 1939-1945
Palme de bronze
Amée
30/06/1948
sans texte
Strasbourg
67
Légion d'honneur
 
14/08/1919
"Ville dont le nom a été, pendant un demi-siècle, le symbole des regrets et des espoirs de tous les cœurs français.
A montré combien elle était digne de cet honneur, par son courage et son énergie au cours de ses longues épreuves.
Aussi enthousiaste dans la joie du retour à la patrie que fière sous la domination passagère de l'ennemi, mérite de voir la France saluer en elle toute l'Alsace retrouvée."
Croix de guerre 1939-1945
Palme de bronze
Amée
30/06/1948
sans texte
T 
       
Tanconville
54
Croix de guerre 1914-1918
Palme de bronze
Armée
17/03/1922
"[avec Val-et-Châtillon et Petitmont] Vaillantes cités qui, au début des hostilités, ont vu l'ennemi incendier plusieurs de leurs maisons et déporter nombre de leurs habitants. Par leurs deuils et leurs héroïques sacrifices, ont bien mérité du pays."
Tenteling-Ebring
57
Croix de guerre 1939-1945
Etioile de bronze
Brigade
01/07/1948
"Village de Lorraine très éprouvé par les bombardements. Tenteling compte 8 tués et la destruction de 50% des habitations. Sa population a conservé un admirable moral et déployé une active resistance dont témoigne le nombre de ses déportés et de ses expulsés.
Thionville
57
Légion d'honneur
15/01/1920
"Par son héroïque résistance à l'invasion ennemi, en 1792, 1814-1815, 1870, a bien mérité de la patrie.
Inébranlablement fidèle à la France pendant quarante-huit années d'asservissement et de souffrances."
Croix de guerre 1939-1945
Palme de bronze
Armée
30/06/1948
sans texte
V 
       
Val-et-Châtillon
54
Croix de guerre 1914-1918
Palme de bronze
Armée
17/03/1922
"[avec Petitmont et Tanconville] Vaillantes cités qui, au début des hostilités, ont vu l'ennemi incendier plusieurs de leurs maisons et déporter nombre de leurs habitants. Par leurs deuils et leurs héroïques sacrifices, ont bien mérité du pays."
Varangéville
54
Croix de guerre 1914-1918
Palme de bronze
Armée
05/10/1922
"[avec Saint-Nicolas-de-Port] Vaillantes cités dont la population n'a cessé sous les bombardements, de faire tout son devoir, sans jamais désespérer de la victoire finale."
Verdun
55
Légion d'honneur
Croix de guerre 1914-1918
Palme de bronze
Armée
12/09/1916
"Depuis le 21 février dernier, la ville de Verdun, dans sa farouche résolution de maintenir son territoire inviolé, oppose à l'armée de l'envahisseur une résistance qui fait l'admiration du monde. Le merveilleux héroïsme de ses défenseurs, uni à la fermeté d'âme de sa population, a rendu illustre à jamais le nom de cette vaillante cité."
Croix de guerre 1914-1918
Palme de bronze
Armée
02/10/1919
"Forteresse, âprement convoitée par l’ennemi, a victorieusement tenu tête aux efforts puissants et aux coups redoublés des assaillants.
A supporté vaillamment les pertes et les ruines que causait un bombardement, sans précédent dans l’Histoire.
Rempart inviolé, a symbolisé la résistance de la France."
Croix de guerre 1939-1945
Etoile d'argent
Division
11/11/1948
"Verdun, ville stratégique de premier plan ayant subi onze sièges au cours de l’histoire, se couvrit d’une gloire impérissable lors des batailles de 1916-1917. Très éprouvée en 1940 et 1944, la population s’est montrée toujours digne de son glorieux passé et a mené, par tous les moyens, avec ténacité, la lutte contre l’occupant."
Vic-sur-Seille
57
Croix de guerre 1914-1918
Palme de bronze
Armée
12/05/1923
"[avec la ville de Delme] Soumises pendant la guerre aux bombardements, sont toujours restées françaises de cœur. Malgré les souffrances endurées, ont su conserver une confiance inébranlable dans la victoire finale à laquelle elles ont contribué, en fournissant à l'armée française un sérieux contingent d'engagés volontaires. Ont bien méritées du pays."
Vimoutiers
61
Croix de guerre 1939-1945
/
12/03/1949
"Commune qui connut les souffrances de l’occupation. A subi en 1944 de très pénibles bombardements aériens et des tirs d’artillerie meurtriers. Sa vaillante population a su, malgré les pertes subies, conserver un calme et un sang-froid digne d’éloges et fait preuve d’un beau patriotisme. S’est remise courageusement au travail."
W 
       
Willer-sur-Thur
68
Croix de guerre 1914-1918
Palme de bronze
Armée
30/01/1923
"[avec les villes de Moosch, Husseren-Wesserling, Geishouse, Saint-Amarin, Sentheim, Heimsbrunn, Morschwiller-le-Bas, Lutterbach, Rischwiller] Situées, pendant la guerre, à proximité de la ligne de feu, ont été en partie détruites par le bombardement. Par leurs deuils et par la belle attitude qu'elles ont montrée dans les plus cruelles épreuves, ont bien mérité du pays."
Woippy
57
Croix de guerre 1939-1945
Etoile d'argent
Divison
01/07/1948
"Village de Lorraine durement éprouvé par les bombardements et les combats qui ont été livrés sur son territoire et qui lui valurent 8 tués, 3 blessés, et la destruction de 40% de ses habitations.
Woippy, malgré les souffrances de sa population, a conservé un moral admirable et déployé une action résistante dont témoigne le nombre de ses fusillés, déportés et expulsés."
X 
       
Xures
54
Croix de guerre 1939-1945
Palme de bronze
Armée
11/11/1948
sans texte
           

* les villages détruits pendant la Première Guerre mondiale sont décorés de la Croix de guerre 1914-1918 avec palme de bronze et ont une citation commune.